Exode collectif des habitants des frontières Skikda-Jijel

Craignant des attaques terroristes

Exode collectif des habitants des frontières Skikda-Jijel

Par : Mounir.M., El Khabar, 4 septembre 2004

Ces derniers jours, les habitants des villages de Tayro, Barouqi, Bouqtan, Lota, Dar-Fakra, Djelil et d’Dar-EL Oued situés dans la commune de Stara, sur les frontières entre les wilayas de Jijel et Skikda(est du pays) sont terrorisés par peur d’éventuelles attaques que les groupe terroristes pourraient commettre dans la région.
Cette situation a poussé plusieurs familles de ces villages à quitter leurs maisons et aller vers des régions plus sûres. L’état de panique a commencé à être ressenti parmi des habitants juste après la propagation d’information fournies par un terroriste qui s’est rendu aux services de sécurité dans la sous-préfecture d’Ain-Kachra, dans la wilaya, il y a quelques semaines.

Selon ces informations, le groupe terroriste dans lequel était ce repenti et lequel est dirigé par le terroriste dit Al-Qa’ka’ ; et sévit à travers les villages situés sur les frontières entre Jijel et le terroriste de Skikda où ces terroristes sévissaient projetait d’attaquer les habitants de villages où vivaient quelques éléments de l »autodéfense.

D’autre part, les villageois ont indiqué qu’ils ont vu un groupe terroristes composé de plus de dix éléments dans les forêts des montagnes d » Azzine »; ou se trouvent certains des villages mentionnés ci-dessus.

Lors d’ une récente opération de ratissage effectuée par les forces combinées de sécurité, ces dernières ont trouvé une casemate appartenant au groupe salafiste pour la prédication et le combat (G.S.P.C.).

Pas moins de dix familles ont déserté leurs villages mentionnés ci-dessus, pendant ces jours en se dirigeant au centre de la commune et au village d’Bordj-Ali, ce dernier est le plus grand village dans la commune de Stara. Pour ces raisons, les habitants de cette région ont , plus d’une fois demandé aux autorité publics de créer une brigade de garde communale au niveau de la région de « Tayro » pour aider les éléments d’autodéfense à sécuriser les villages contre l’exode collectif.

Rappelons que deux groupes terroristes sévissent dans les régions situées sur les frontières entre Jiljel et Skikda, le premier est dirigé par l’émir terroriste dit Al-Al-Qa’ka’ et sévit sur l’axe Ain – Kachra-Ezzan-les villages de Stara et quelques régions appartenant à la commune d’Al-Miliya tandis que le second groupe dit « Broche » sévit sur l’axe Colo-Karkra-Oued Ezzohor jusqu’à Mechat, à Al-Miliya.