Mise au point suite à un communiqué signé par des membres du FIS

Mise au point suite à un communiqué signé par des membres du FIS

www.fis-info.net, 24 December 2003

La presse algérienne a rapporté aujourd’hui des extraits d’un communiqué signé par des membres du Majliss Echouri (Conseil Consultatif) du Front Islamique du Salut. Le Bureau exécutif National a jugé de ce fait nécessaire d’apporter les précisions suivantes:

– Le Dr. Mourad Dhina, responsable par intérim du Bureau exécutif National du FIS ne fait pas partie des signataires du dit communiqué tel que remis à la presse le 29 Chawal 1424 / 23 décembre 2003. M. Dhina n’a été ni informé ni consulté sur le contenu de ce communiqué avant sa publication ;

– Conformément au réglement intérieur du FIS, les communiqués du Bureau exécutif National du FIS sont signés par le responsable de ce Bureau ;

– Le communiqué en question, signé par 5 membres du Majliss Echouri, n’exprime pas dans tous ses détails la position officielle du FIS en tant qu’institution ;

– Le FIS s’exprimera au moment opportun sur nombre de sujets importants et considère d’ores et déjà que les conditions objectives sont loin d’être réunies actuellement pour la tenue d’élections présidentielles crédibles. Le Bureau exécutif national du FIS estime ainsi qu’il est de l’intérêt du peuple algérien de retarder ces élections dans le cadre d’une solution juste et réelle à la crise que traverse encore l’Algérie.

– Le FIS réitère une nouvelle fois sa non-reconnaissance des interdits signifiés d’une manière illégale à son président et à son vice-président. Le déni de droit et l’injustice flagrante que continue à subir en particulier cheikh Ali Benhadj constituent une entrave majeure à la recherche de toute solution sincère à la crise algérienne.

Fin du communiqué du Bureau exécutif national du Front Islamique du Salut