Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Saker

Prénom : Salah

Date de naissance (ou âge)  : 10 janvier 1957

Etat-civil   : marié

Nombre d'enfants : 06

Profession : professeur de lycée

Adresse : Constantine

Date de l'arrestation : 29 mai 1994

Heure : 18h 15

Lieu de l'arrestation : domicile

Agents responsables de l'arrestation : police judiciaire

Résumé des faits : Citoyen âgé de 37 ans, marié et père de 6 enfants, professeur de mathématiques au lycée Ibn Taymia de Constantine, membre du FIS et élu aux élections législatives du 26 décembre 1991, demeurant à Constantine, arrêté le 29 mai 1994 à 18h 15 à son domicile par des éléments de la police judiciaire. Après avoir été atrocement torturé, il a été transféré à l'hôpital militaire puis civil A sa sortie il a été remis au centre régional des Investigations de la 5e région militaire le 3. Juillet 1994 (PV n° 848 du 10 juillet 1994 de la police dans le dossier). Plainte en juillet 94, aucun résultat, diverses requêtes. Le procureur général qui a reçu la plainte de la famille, a déclaré à cette dernière que son parent était détenu au CTRI et qu'il avait été hospitalisé suite aux tortures. Le même jour ont été arrêtés : Talhi, Sansri Taher, Toumi Sief Abdelbaki, Laaraba Abdelkrim et Bendaira Mohamed.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

  • Commissariat de police de Constantine (PJ)
  • CTRI de la 5 e région militaire (SM)

Démarches entreprises par la famille :

Observations :

  • Militant du FIS
  • Elu député lors des élections législatives avortées de décembre 91.

Témoignage de la famille   :

 
Version imprimable

Constatations du Comité des droits de l'homme des Nations-Unies (pdf, 30.03.06)

L’Algérie condamnée par l’ONU pour les disparitions forcées (SOS Disparus, 16.06.06)

Une victoire pour les familles des disparus en Algérie (R. Mesli, 15.06.06)

 
www.algeria-watch.org