Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Chihoub

Prénom : Mourad

Date de naissance (ou âge)  : 29 septembre 1980

Etat-civil   : Célibataire

Nombre d'enfants :

Profession : lycéen

Adresse : Baraki (Alger).

Date de l'arrestation : 12 novembre 1996

Heure :

Lieu de l'arrestation : domicile

Agents responsables de l'arrestation : Gendarmes et miliciens

Résumé des faits : Adolescent âgé de 16 ans, demeurant à Baraki (Alger), frère de Djamel , lui-même disparu, a été arrêté le 12 novembre 1996 à son domicile par des militaires et des miliciens (dont un certain K.D.). Il y avait aussi le commandant M. de la caserne de Baraki. Non contents d'avoir tué son frère Saïd, puis fait disparaître son autre frère Djamal, les militaires accompagnés de miliciens viendront arrêter Mourad, jeune adolescent de 16 ans. La famille apprendra qu'il aurait passé 3 mois dans la caserne de Baraki, puis aurait été transféré au PCO d'El Madania et enfin au centre de Ben Aknoun. Le père, devant ces malheurs à répétition et qui tenta d'empêcher l'arrestation de son jeune fils, a failli être abattu par l'un des miliciens. L'armée, à travers ses services, répondra via l'ONDH, n'avoir aucune relation avec ces arrestations.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

  • Caserne militaire de Baraki (03 mois).
  • PCO d'El Madania.
  • Centre de la Sécurité militaire de Ben Aknoun.

Démarches entreprises par la famille :

  • Lettres à l'ONDH, au médiateur de la République et aux organisations internationales des droits de l'homme.
  • Plainte auprès du tribunal d'El Harrach.

Observations :

  • Son frère Saïd a été tué par les services de sécurité et son frère Djamel a été enlevé le 16 mai 1996 et a également disparu.

Témoignage de la famille   :

 
Version imprimable

Décision du Comité des droits de l'homme dans l'affaire de Djamel et Mourad Chihoub

TRIAL obtient la condamnation de l’Algérie par le Comité des droits de l’homme de l’ONU dans deux nouvelles affaires de disparitions forcées (TRIAL, 15.02.12)

 
www.algeria-watch.org