Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Ammari

Prénom : Salim

Date de naissance (ou âge)  : 8 juillet 1969 à Batna

Etat-civil   : Célibataire

Nombre d'enfants :

Profession : professeur des beaux-arts dans un lycée

Adresse : Batna

Date de l'arrestation : 18 novembre 1993

Heure : 10h du matin

Lieu de l'arrestation : Dans la région de Arris

Agents responsables de l'arrestation : Militaires

Résumé des faits : Le 18 novembre 1993 vers 10h du matin, il se déplaçait avec deux amis dans une voiture de marque Honda civic, quand une voiture de police de marque golf a tiré sur eux près de la garde de chemin de fer, tuant une personne du nom de Saada Noureddine qui se trouvait par hasard sur les lieux. Salim Ammari et le chauffeur de la voiture ont été arrêtés, menottés et emmenés dans la golf au siège de la sûreté nationale. D'après un témoin connu de la famille il aurait été torturé à mort. Aucun certificat de décès n'a été délivré à la famille.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

Démarches entreprises par la famille :

•  Plainte au niveau de la police.

•  Lettres au procureur général de Batna en 1994 et en 2003, à la Présidence en 2000 et 2001 sans obtenir de réponse.

•  La mère du défunt fut convoquée par la police pour le 3 juillet 2002 pour être interrogée sur le sort de ses trois fils. Aucune enquête n'avait été effectuée pour établir les circonstances exactes de sa mort.

Observations :

•  adhérent au FIS

•  Deux autres frères, Abdelhamid et Lamine disparus aussi.

Témoignage de la famille   :
 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org