Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Allouache

Prénom : Mohamed

Date de naissance (ou âge)  : 29 septembre 1961

Etat-civil   : Marié

Nombre d'enfants : 05

Profession : Employé dans le bâtiment.

Adresse : Douar Hazama, Lakhdaria (Bouira)

Date de l'arrestation : 22 juillet 1994

Heure : 7 heures

Lieu de l'arrestation : domicile familial

Agents responsables de l'arrestation : Militaires

Résumé des faits : Enlevé le 22 juillet 1994 à 7 h à son domicile à Hazama (Lakhdaria) ainsi que son père Ahmed par des militaires lors d'un ratissage dans le quartier. Une perquisition a été effectuée lors de l'enlèvement. Il aurait été localisé dans un premier temps au centre de torture COPAWI de Lakhdaria avec son père Ahmed. Selon le témoignage du sous-lieutenant Habib Souaïdia (Algeria-Interface 05 avril 2001), lui et son fils auraient été arrêtés par les officiers de la Sécurité militaire B.A. dit Abdelhak et R.K., accompagnés du lieutenant B.M. des forces spéciales. Ils auraient été arrêtés, torturés pendant 15 jours et exécutés sur ordre verbal du colonel Chengriha, en présence des officiers B. et B. A. tous deux responsables de l'unité 25 du régiment de reconnaissance à Lakhdaria. Aucune notification officielle du décès n'a été remise aux parents.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

•  Villa COPAWI de Lakhdaria.

Démarches entreprises par la famille :

•  Lettres à l'ONDH, au médiateur de la République et aux ministres de la Justice et la Défense.

•  Plainte déposée par la famille auprès des tribunaux de Lakhdaria et de Bouira.

Observations :

•  Son père Ahmed a été arrêté en même temps que lui. Ils auraient été exécutés selon le témoignage du sous-lieutenant Souaïdia après une quinzaine de jours d'horribles tortures.

Témoignage de la famille   :
 
Version imprimable
Allouache Ahmed  
www.algeria-watch.org