MISE AU POINT

Un article de presse daté du 26 Janvier 2006 et intitulé "Le procès n'est pas politique" a été publié sous la signature de A. DEBBACHE où le A correspondrait à mon pseudonyme du reste bien connu d'Alex par la rédaction du journal fantôche Liberté que nous savons par preuves irréfutables évoluer au service du D.R.S.

Après vérification et information auprès de journalistes à Alger que nous connaissons bien, il s'avère que le nom A. DEBBACHE n'a jamais existé dans les rédactions d'Alger mis à part la rédactrice et consoeur Saffya DEBBACHE exerçant aujourd'hui auprès de l' A.P.S. et dont je tiens à saluer la grande intégrité morale. Cet article a été signé A. DEBBACHE par le journaliste délateur Nacer Belhadjoudja aux fins de pure manipulation sous la direction de son officier traitant Mohamed Benmouloud. Je tiens à dénoncer d'abord ce genre de pratique visant à semer un amalgame douteux au sein de la communauté Algerienne en exil et constitue une vaine et une de plus, tentative de manipulation visant à faire croire que les Algériens en exil se seraient désolidarisés de Habib Souaïdïa.

Je tiens personnellement à dénoncer la parodie de procès dont à fait l'objet Habib Souaïdïa au tribunal de Bouira et qui n'est rien d'autre que l'expression d'une justice aux ordres de la junte militaire et criminelle d'Alger destinée à occulter la compromission du régime avec les ennemis du monde Arabe.

Je réaffirme avec force ma solidarité avec le sous lieutenant Habib Souaïdïa en même temps que je m'incline devant son courage à dénoncer les crimes de la junte militaire et criminelle d'Alger et de sa représentation plus ou moins civile incarnée en la marionnette Bouteflika qui ne tarderont pas à payer pour leurs crimes c'est dans un avenir très prochain où ni l'administration Bush ni celle de Jacques Chirac ne seront là pour les protéger.
Fait à Paris, le 27 Janvier 2006.

Iskander DEBBACHE.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org