Déclarations de Tigha dans Libération

Le RND dénonce les «basses manoeuvres»

Le Quotidien d'Oran, 28 décembre 2002

Le RND a réagi, jeudi dernier, aux propos de Abdelkader Tigha, un ancien militaire algérien détenu à Bangkok, accusant, dans les colonnes de Libération du 23/12/02, les «services algériens» d’être les responsables du tragique assassinat des moines de Tibhirine en 1996.

Le parti de Ahmed Ouyahia accuse Abdelkader Tigha et le quotidien parisien de participer «à de basses manoeuvres qui visent l’honneur de l’Algérie et de son armée». »Nous dénonçons avec la plus grande vigueur, précise le communiqué du RND, les milieux étrangers et leurs agents algériens qui veulent porter atteinte à l’honneur de l’Algérie sans sa lutte contre le terrorisme barbare». «De telles manoeuvres témoignent de la haine profonde de milieux et de centres d’intérêts qui n’acceptent pas que l’Algérie recouvre sa stabilité et sa sécurité. Le RND considère également que les parties algériennes qui soutiennent et demandent l’ouverture d’enquête internationale sont des traîtres à l’égard de tous ceux qui luttent au prix de leur vie contre la barbarie», ajoute le communiqué. Rappelons que l’archevêque d’Algérie, Monseigneur Henri Tessier, s’est inscrit en faux contre les affirmations de l’ancien adjudant dans les colonnes de Libération. Il a relevé, lors d’un passage à la télévision algérienne, que les témoignages des habitants de la région de Tibhirine ainsi que celui de l’ancien émir de la Ligue de la daawa et de la prédication, Ali Benhadjar, étaient plus crédibles. La réaction du RND, rappelons-le, est venue à la suite de la réunion ordinaire de son bureau national. L’instance exécutive du parti devait passer en revue une série de questions liées à l’organique. Parmi elles, l’évaluation des travaux de son dernier conseil national. La prise en charge des élus RND a constitué un des points importants à l’ordre du jour. «Des mesures ont été prises pour la prise en charge des élus du parti», affirme le communiqué sans autre précision.

Salah Eddine K.

 

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org