Gaz de schiste : De nouveau la protestation à In Salah

Gaz de schiste : De nouveau la protestation à In Salah

par Bentouba Saïd, Le Quotidien d’Oran, 25 avril 2015

La protestation contre le gaz de schiste revient à In Salah. Mais cette fois-ci, les habitants menacent de passer à la désobéissance civile, a-t-on appris de représentants des protestataires.

En effet, un grand rassemblement a été tenu la nuit du jeudi, avec la participation des sages de la région, de jeunes, d’intellectuels, d’étudiants et de femmes afin de décider des actions à mener devant la «négligence du gouvernement et le silence du président de la République surtout après les informations faisant état de la pollution de l’eau de la région près des puits de fracturation qui ne sont qu’à 20 km d’In Salah». La situation est devenue claire, selon les protestataires: des chameaux de la région ont péri près des deux puits de fracturation hydraulique suite à la pollution de l’eau. Une crainte qui a poussé les citoyens à consommer de l’eau minérale, dont le prix a augmenté (50 DA). Les concertations ont duré des heures et il a été décidé de maintenir la mobilisation, notamment de la société civile, contre l’exploitation ou l’exploration de gaz de schiste.

La crainte de la population est grande et les protestataires disent les promesses de développement ou d’emploi. «Notre seule revendication est l’arrêt définitif de l’exploitation de gaz de schiste. Sommes-nous considérés comme des êtres humains ou non ?».

Cette action intervient quelques jours avant les examens de fin d’année pour les élèves. Les protestataires affirment qu’ils ont été poussés à cette action par le gouvernement. Un nouveau comité a été désigné pour gérer la situation surtout en cette période de chaleur. II est à noter que la mobilisation contre le gaz de schiste persiste depuis plus de 8 mois.