Meeting populaire de soutien à Alger

El Watan, 25 janvier 2023

Les participants au meeting populaire de soutien à la Palestine, organisé par des organisations de la société civile, ont appelé mardi à Alger, à l’intensification des efforts pour soutenir et édifier l’Etat de Palestine et à élargir le champ de participation dans cette démarche noble. Ont pris part à ce meeting populaire, outre des représentants de la société civile (organisations, associations, ulémas, imams, penseurs et intellectuels), des journalistes, des parlementaires, des syndicalistes, des chefs de partis, des étudiants, d’anciens ministres ainsi que de l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, Fayez Abu Aita et des représentants des factions palestiniennes en Algérie. Le coordonnateur général du comité populaire algérien de solidarité avec le peuple palestinien, Mohamed Tahar Dilmi a affirmé dans son intervention que l’objectif de cette rencontre est d’unifier les efforts et œuvrer ensemble, entre toutes les composantes de la société civile, pour soutenir la Palestine en coordination avec les institutions et les instances nationales. Plusieurs organisations de la société civile, partis politiques et établissements ont été unanimes à appeler «à créer une instance de coordination et de suivi de ces efforts en vue de concrétiser un travail sérieux et efficace». Le vice-président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Youcef Adjissa a salué les efforts consentis par l’Algérie à l’instar des organisations de la société civile dans le soutien commun à la Palestine, appelant à «l’importance d’intensifier les efforts pour construire la Palestine et El Qods ainsi que le secteur de Ghaza qui est toujours sous l’embargo injuste, illégal et inhumain». Déplorant le désengagement de la communauté internationale de ses promesses pour reconstruire la Palestine, M. Adjissa a indiqué que diverses associations algériennes contribuent aujourd’hui à la reconstruction et à la restauration des maisons palestiniennes. Le représentant de l’APN a salué également la résistance du peuple palestinien en dépit des multiples souffrances qu’il endure, se félicitant des résultats de la réunion des factions palestiniennes en Algérie et de la signature de l’accord de réconciliation.

Dans son intervention, l’ambassadeur Abu Aita a affirmé que «l’Algérie est le premier pays qui s’engage en faveur de la cause palestinienne, d’autant qu’il honore ses promesses de soutien au peuple palestinien et à sa cause juste, ainsi que tous ses engagements nationaux, éthiques, politiques, matériels et moraux». Soulignant que «le peuple palestinien apprécie les positions courageuses et fermes exprimées par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune», le diplomate palestinien a déploré la politique de deux poids deux mesures qu’adopte la communauté internationale dans le traitement des questions internationales.