Coopération: L’Algérie annule tous les intérêts sur la dette cubaine

Ghania Oukazi, Le Quotidien d’Oran, 19 novembre 2022

Tout en promettant le déplacement de près de 150 investisseurs algériens «pour saisir les opportunités d’investissements» à l’occasion de la tenue de la commission mixte à La Havane, le président de la république a annulé tous les intérêts sur la dette de Cuba en différant son paiement et lui a légué une centrale solaire «pour mettre fin aux coupures d’électricité».

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a annoncé ces décisions après l’arrivée jeudi dernier en Algérie du président cubain, Miguel Diaz-Canel Bermudez, à la tête d’une délégation composée de ministres et de responsables d’institutions. Cuba vient d’obtenir de l’Algérie d’aides cruciales dans une conjoncture où les conséquences désastreuses d’un embargo américain de 60 ans lui grèvent son économie, ses finances et sa vie sociale. «L’Algérie a décidé d’atténuer les difficultés auxquelles fait face l’économie cubaine en annulant tous les intérêts sur la dette cubaine et le report du paiement de ses dettes», a ainsi annoncé le président de la République lors d’une déclaration de presse commune avec son homologue cubain, à l’issue des entretiens qu’ils ont eus jeudi au siège de la présidence de la République. Une décision que Tebboune affirme avoir prise par «par sens du devoir envers la République de Cuba, pays frère et ami avec lequel nous avons eu, dans le passé et le présent, des relations et d’autres que nous tisserons ensemble à l’avenir». Il a également décidé «de faire don d’une centrale électrique solaire à Cuba et de reprendre les approvisionnements en hydrocarbures pour permettre à ce pays de remettre en marche les centrales électriques et mettre fin aux coupures actuelles d’électricité».

Le président de la République a regretté que les relations politiques avec Cuba aient été gelées depuis 2019 non sans rappeler que «l’Algérie et Cuba sont liées par des relations d’amitié et de solidarité historiques nourries des valeurs de liberté, de paix et de justice que nous partageons».

Solidarité de l’Algérie «pour la levée du blocus sur Cuba»

Tebboune n’a pas manqué de réaffirmer en même temps «la solidarité permanente de l’Algérie avec le peuple cubain». Il l’a fait en notant que «l’Algérie se solidarise avec le peuple cubain pour la levée du blocus économique, financier et commercial qui lui est imposé depuis 60 ans» tout en soulignant que «nous sommes mû par notre conviction des principes des Nations unies et de la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU qui appelle à la levée de ce blocus».

Le président Tebboune a noté que la visite du président cubain en Algérie constitue «une occasion pour renforcer la coopération et la coordination», indiquant par là, qu’il a eu avec lui de «riches» concertations. Les deux présidents sont convenus alors de «renforcer la coopération en matière d’industrie pharmaceutique, de créer le nombre requis de sociétés mixtes, de produire des vaccins et de promouvoir l’échange d’expériences dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et du commerce», a fait savoir Tebboune. Il a fait la promesse à son homologue cubain que «la délégation officielle algérienne qui prendra part à la réunion de la Commission mixte à La Havane prévue début 2023, sera accompagnée d’environ 150 investisseurs algériens en vue d’examiner les opportunités d’investissement à Cuba». Avant de conclure sa déclaration, le président Tebboune n’a pas manqué d’adresser ses sincères salutations «en mon nom et au nom du peuple algérien à l’ancien président cubain Raul Castro» après avoir transmis à travers son homologue Diaz-Canel Bermudez «un message de soutien et d’encouragement au peuple cubain et particulièrement aux jeunes pour reprendre le flambeau».

Le président cubain a déclaré pour sa part que «Cuba et l’Algérie constituent un modèle de relations d’amitié, de solidarité et de soutien mutuel depuis 1963, l’année qui a vu Cuba envoyer une équipe de médecins pour coopérer avec le peuple algérien frère».

«Un témoignage de sa compréhension de la situation qui prévaut dans mon pays»

L’hôte de l’Algérie a relevé que «Cuba était le premier pays en Amérique latine à reconnaître la République algérienne(…), depuis, a-t-il dit, «il y a eu toute une histoire d’évènements, d’échanges et de collaborations ayant permis de renforcer nos liens». Ce rappel, il l’a voulu parce que sa visite en Algérie coïncide «avec le 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays», ce qui pour lui «revêt une grande signification».

L’on note que le président cubain s’est rendu dès son arrivée à Alger au sanctuaire des Martyrs de Riadh El Feth pour entreprendre tout de suite après une visite au musée du Moudjahid où il a rendu hommage «aux Martyrs du peuple algérien héroïque» qu’il a soutenu «comprendre mieux sa lutte et sa résistance contre le colonialisme».

Lors de sa déclaration de presse commune avec le président Tebboune, le président cubain a souligné l’excellence des relations politiques entre l’Algérie et Cuba et a affirmé que ses entretiens avec son homologue algérien et «la possibilité d’échanger de façon directe et ouverte, sur les aspects de l’agenda bilatéral et international», lui ont permis de souligner «la convergence de vues sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun».

Miguel Diaz-Canel Bermudez a, par ailleurs, noté comme l’a fait avant lui Abdelmadjid Tebboune que «nous avons convenu de stimuler les liens économiques, commerciaux et financiers en vue de les mettre au niveau des relations politiques». Il estime ainsi que «l’Algérie et Cuba œuvrent à renforcer leur coopération dans les domaines de la santé, de l’énergie, des énergies renouvelables et de l’agriculture, tout en procédant à des échanges culturels, éducatifs, scientifiques et technologiques». Il a remercié le président Tebboune pour avoir décidé de différer le paiement de la dette de Cuba auprès de l’Algérie. Ce qui le laisse dire que » c’est un soutien important de l’Algérie envers Cuba et un témoignage de sa compréhension de la situation qui prévaut dans mon pays». Il a conclu son allocution en félicitant «au nom du peuple et du gouvernement cubains, ainsi qu’en mon nom personnel, le président Tebboune à l’occasion de son anniversaire».