Hydrocarbures : ce que Sonatrach attend du contrat signé avec Occidental, Eni et Total

Maghreb Émergent, 19 juillet 2022

Le groupe pétrolier public, Sonatrach, a signé ce mardi, un contrat d’hydrocarbures d’un montant de prés de 4 milliards de dollars, avec l’américain Occidental Petroleum, l’italien Eni et le français Total Energies.

Le contrat, de type partage production, porte sur le développement du périmètre contractuel de Berkine (Ouargla), sur le Blocs 404 et 208, situé à 300 km au Sud Est de Hassi Messaoud.

Cet investissement développement et d’exploitation, « permettra à terme une récupération additionnelle de plus de un milliard de barils équivalents pétrole d’hydrocarbures, ce qui augmentera le taux moyen de récupération ultime à 55% », explique le groupe Sonatrach dans un communiqué.

Ainsi, les parties signataires du contrat, s’engagent à poursuivre le développement et l’exploitation de ce périmètre à travers un programme de travaux, détaille la compagnie pétrolière nationale. Ceci comprend, notamment, une acquisition sismique 3D haute densité, le forage de 100 puits pétroliers, ainsi que la reconversion de 46 puits, principalement en puits à procédé « WAG ».

Il est également prévu, selon le même communiqué, la réalisation d’études de schémas directeurs et d’optimisation des installations, l’implémentation de solutions « Oilfield digitalization », la mise en œuvre de 2 projets pilotes « Enhanced Oil Recovery » (EOR) et la réalisation de projets environnementaux relatifs à la réduction de l’empreinte carbone.
Déjà des investissements dépassant les 10 milliards de dollars

Par ailleurs, le groupe Sonatrach a rappelé qu’il exploite, avec ses partenaires, le périmètre contractuel de « Berkine » dans le cadre du Contrat d’association signé le 23 octobre 1989.

Il indique à ce propos, qu’à ce jour, l’association a enregistré une production cumulée de l’ordre de 2,7 milliards de barils équivalents pétrole d’hydrocarbures et a consenti des investissements dépassant les 10 milliards de dollars.

Le groupe pétrolier public conclut que la signature de ce nouveau contrat « traduit la volonté des parties de poursuivre leur partenariat sur le périmètre contractuel de Berkine et de développer davantage leur coopération à travers la recherche de nouvelles opportunités de partenariat ».

N.M/APS