Oran: notre journaliste Said Boudour empêché par la police de couvrir un événement économique

RadioM, 31 mai 2022

Les pressions et les intimidations des services de sécurités sur Radio M continuent. ce mardi 31 mai, notre correspondant à Oran, Said Boudour a été empêché par des policiers en civile de couvrir une visite, de l’ambassadrice des Etats unis d’Amérique, au niveau du Showroom du Groupe Hesnaoui à Oran.

En effet, le journaliste Said Boudour, invité par le Groupe Hesnaoui pour couvrir la visite de travail de l’ambassadrice des USA dans le Showroom du groupe, a été surpris par des policiers en civil l’invitant à quitter les lieux sans aucune explication de leur part.

Malgré l’intervention et l’insistance des responsables de l’entreprise, qui ont confirmé aux policiers que le journaliste est bel et bien invité pour couvrir leur événement. Les policiers en civil n’ont rien voulu savoir. Ils ont demandé à notre journaliste d’expliquer « le motif du port du masque chrirgical et est-ce que c’est un déguisement ? »

Etonné par cette question, le journaliste leur a expliqué qu’avant de venir couvrir l’événement, il était au CHU d’Oran et il a voulu se protéger.

Le journaliste a été relâché, après avoir été retenu 30 minutes, sans pouvoir accomplir son travail.