Tebboune: «Rencontre inclusive» des partis politiques annoncée

A. Zerzouri, Le Quotidien d’Oran, 17 mai 2022

Comme de tradition lors de ses déplacements à l’étranger, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a rencontré, dimanche soir, à Ankara des représentants de la communauté nationale établie en Turquie, en présence de la délégation ministérielle l’accompagnant, de l’ambassadeur d’Algérie à Ankara et de nombreux cadres.

En marge de la visite d’Etat de trois jours qu’il effectue dans ce pays, à l’invitation de son homologue turc, M. Recep Tayyip Erdogan, le Président Tebboune a écouté les préoccupations et propositions des représentants de la diaspora algérienne en Turquie et répondu à leurs interrogations concernant la situation en Algérie et l’état des relations algéro-turques. Des relations «très solides à tous les niveaux, notamment sur les plans économique, politique et historique», a souligné le Président Tebboune. Mettant en avant la disposition de l’Algérie à «développer les relations avec la République de Turquie, pays frère, à des niveaux supérieurs», le chef de l’Etat a rappelé, par la même occasion, que la Turquie arrivait en première position en termes d’investissements en Algérie atteignant plus de 4 milliards USD, avec un volume des échanges commerciaux oscillant entre 4 et 5 milliards USD par an. Sur le plan de la situation économique de l’Algérie, il a tenu à rassurer les membres de la communauté nationale établie en Turquie quant à « l’amélioration de la situation financière du pays», ce qui a permis de s’éloigner du sombre scénario de l’endettement extérieur auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM), imaginé par certaines parties qui semaient le désespoir. Relevant dans ce sens une amélioration du niveau des réserves de change qui dépassent 42 milliards USD, cette année, et de l’enregistrement d’un excédent de la balance commerciale atteignant 1,5 milliard USD, en 2021, ainsi que l’augmentation de la valeur des exportations hors hydrocarbures à plus de 5 milliards USD. Et vu l’intérêt accordé par l’Etat algérien à la communauté nationale et son attachement à associer ses membres dans le processus de développement économique du pays, le Président Tebboune ne manquera pas de leur lancer un appel «à contribuer au développement de l’économie nationale et à investir dans la création de la richesse dans le cadre de la relance de l’économie nationale», basée sur une transition vers une structure plus variée de la production nationale.

Sur le plan politique interne, le Président Tebboune a laissé entendre qu’il y a nécessité pour la création d’un front interne soudé, et qu’il y œuvre dans ce sens, rappelant dans ce cadre l’initiative de rassemblement qu’il a lancée, et qui a été appuyée par des rencontres individuelles tenues récemment avec les chefs de partis. Annonçant dans ce sillage la tenue dans les semaines à venir d’une «rencontre inclusive des partis politiques».

De leur côté, les membres de la diaspora ont fait part au chef de l’Etat de leurs préoccupations, qui ont porté notamment sur la situation du transport aérien, le prix des billets, et les conditions d’obtention des documents administratifs auprès des services consulaires algériens. Des préoccupations du reste partagées par toute la communauté nationale établie à l’étranger. Le Président Tebboune a affirmé, dans ce cadre, que l’Etat consentait des efforts colossaux et mobilisait tous les moyens matériels pour aider la communauté nationale à l’étranger, rappelant à ce propos le rapatriement de tous les Algériens bloqués à l’étranger durant la crise sanitaire mondiale, qui a provoqué la fermeture des frontières et paralysé le transport aérien, maritime et terrestre.

Concernant le transport, le président de la République a rappelé ses instructions pour l’acquisition de 15 nouveaux avions pour renforcer la flotte d’Air Algérie et permettre l’amélioration des conditions de voyage de la diaspora. Réitérant son soutien aux jeunes et sa disposition à investir davantage dans la formation et l’enseignement, le Président Tebboune a fait remarquer que l’Algérie était parmi les rares pays de la région à assurer les conditions et les moyens nécessaires pour la scolarisation de plus de 14 millions d’élèves et d’étudiants universitaires.