Tebboune reçoit les responsables du MSP, du FLN et du RND

R. N., Le Quotidien d’Oran, 14 mai 2022

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu, jeudi, trois responsables de partis politiques. Il s’agit du président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Makri, le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Abou El Fadhl Baadji et le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni. Les trois audiences se sont déroulées en présence du directeur de cabinet à la présidence de la République, Abdelaziz Khellaf. Dans sa déclaration à la presse, à l’issue de l’audience avec le président de la République, Abderrazak Makri a souligné la nécessité d’aller «vers la consécration du développement économique, garant fondamental de la stabilité et de l’avenir du pays». «Nous avons focalisé sur la nécessité d’aller vers la consécration du développement économique, garant fondamental de la stabilité et de l’avenir du pays, qu’il convient de mettre à l’abri des menaces régionales et internationales», a affirmé M. Makri. Pour le président du MSP, cette audience a permis de faire le point sur la situation économique, sociale et politique du pays et de présenter les propositions de son parti à cet égard. «Nous espérons parvenir, en tant qu’Algériens, à cristalliser une vision commune au mieux des intérêts de notre pays et pour garantir les libertés et une transition politique effective, parallèlement à la promotion du rôle de la société civile et de sa contribution à l’allègement des charges de l’Etat», a-t-il ajouté. De son côté, le secrétaire général du FLN, Abou El Fadhl Baadji, a affirmé, dans une déclaration à la presse au terme de l’audience, l’attachement du président de la République à la concertation autour de «tout ce qui relève des questions intérieures et extérieures du pays». «Le président de la République veille à la concertation autour de toutes les questions relatives aux affaires intérieures et extérieures du pays, notamment celles liées aux aspects politique, économique et social, mais également les questions à caractère régional ou international», a ajouté Baadji, relevant «la convergence de sa position avec celle du FLN sur l’ensemble des questions nationales». Qualifiant sa rencontre avec le président Tebboune de «sincère et transparente», le SG du RND, Tayeb Zitouni, a indiqué qu’ont été abordées «de nombreuses questions d’actualité nationales et internationales, à la lumière de la crise sanitaire et sécuritaire que traverse le monde, laquelle impacte les économies de tous les pays».

Zitouni a ajouté que le président de la République «a eu le courage d’ouvrir de grands chantiers de réforme politique et de renouveau institutionnel», indiquant que «nous devons tirer avantage de tout cela pour édifier une classe politique et un front interne forts, impliquant tous les acteurs politiques et la société tout entière».

Cette démarche permettra de «créer un climat propice à un décollage économique et de consolider la cohésion interne», a soutenu Zitouni, indiquant que «nous ne pouvons parler de front interne, de stabilité nationale ou de souveraineté de nos décisions que lorsque nous disposerons d’une économie et d’institutions fortes, d’où la nécessité de s’unir et de revoir notre approche économique».