Pour réclamer la revalorisation du point indiciaire : L’Intersyndicale de l’éducation appelle à une journée de protestation

Nadir Iddir, El Watan, 17 avril 2022

Des syndicats de l’éducation annoncent leur entrée en grève à partir de la fin du mois en cours. Regroupées en Intersyndicale, ces organisations, réunies en fin de semaine dernière, appellent à une journée de contestation dont elles n’ont pas précisé la date exacte pour protester contre la chute du pouvoir d’achat.

«Dans les moments difficiles que traverse le secteur de l’éducation, marqués par la chute du pouvoir d’achat et une hausse inégalée des produits de large consommation, les syndicats s’étaient réunis le 13 avril pour discuter des moyens à mettre en œuvre et améliorer le pouvoir d’achat en augmentant le point indiciaire, comme l’a annoncé le président de la République», lit-on dans le communiqué laconique rendu public à l’issue de la rencontre, qui a vu la participation d’une dizaine de syndicats des directeurs, des proviseurs, laborantins, etc.

Ces derniers affirment vouloir coordonner l’action, appelée «la semaine de la colère», avec l’ensemble des organisations du secteur. Les décrets présidentiels portant la nouvelle grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires, ainsi que celui fixant les modalités d’attribution de la bonification indiciaire aux titulaires de postes supérieurs dans les institutions et administrations publiques ont été publiés au dernier numéro du Journal officiel.

Longtemps attendues, ces hausses, jugées insignifiantes, ont mécontenté les fonctionnaires, particulièrement ceux du secteur de l’éducation…