Visite du premier ministre italien en Algérie : Alger et Rome signent deux accords énergétiques

Zhor Hadjam, El Watan, 13 avril 2022

L’Algérie et l’Italie ont signé, hier à Alger, deux accords dans le secteur de l’énergie lors d’une cérémonie présidée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et le président du Conseil des ministres italien, Mario Draghi, en visite en Algérie.

Le premier accord porte sur la livraison, dès cet automne, de quantités supplémentaires de gaz à l’Italie et la fixation des niveaux de prix de vente «selon les conditions actuelles du marché», alors que le second accord est une déclaration commune d’intention visant à renforcer la coopération dans le domaine de l’énergie.

Sonatrach et le groupe italien ENI ont ainsi signé, selon un communiqué de Sonatrach, un accord qui permet d’accélérer le développement des projets de production de gaz naturel, en conjuguant les efforts des deux sociétés, et d’augmenter les volumes de gaz exportés en utilisant les capacités disponibles du gazoduc Enrico Mattei (Transmed).

Cet accord permet aussi aux deux sociétés de «fixer le niveau des prix de vente de gaz naturel, en ligne avec les conditions du marché, pour l’exercice 2022-2023, conformément aux clauses contractuelles de révision des prix», précise le communiqué.

L’ accord confirme par ailleurs, selon Sonatrach, «la forte» collaboration entre les deux sociétés, aussi bien dans les activités d’exploration et de production d’hydrocarbures que dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables, telles que l’énergie solaire, l’hydrogène, les biocarburants, le captage, le stockage et l’utilisation du CO2. Il confirme, ajoute le communiqué, «la volonté d’Eni, partenaire stratégique, de poursuivre ses investissements avec Sonatrach et de renforcer sa présence en Algérie».

Un approvisionnement supplémentaire en gaz de 9 milliards de mètres cubes

Pour sa part, le groupe ENI a publié un communiqué sur son site internet, précisant que l’accord signé permettra d’augmenter les quantités de gaz importées via le gazoduc Transmed/Enrico Mattei, dans le cadre du contrat d’approvisionnement en gaz à long terme à partir de l’automne prochain.

L’accord permettra ainsi, selon Eni, «d’exploiter les capacités de transport disponibles du gazoduc pour assurer une plus grande flexibilité d’approvisionnement, en fournissant progressivement des volumes croissants de gaz à partir de 2022, jusqu’à 9 milliards de mètres cubes par an en 2023-24».

Le communiqué d’ENI précise, par ailleurs, que la visite du Premier ministre italien, Mario Draghi, en Algérie a permis également de signer «une lettre d’intention plus large visant à renforcer la coopération dans le domaine de l’énergie, signée par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, au nom de leurs gouvernements respectifs».

L’accord entre Eni et Sonatrach, «dont les bases ont été posées lors de la précédente visite de Descalzi et du ministre italien des Affaires étrangères Di Maio à Alger, le 28 février dernier, a été défini et signé en un temps record à la suite d’intenses négociations entre le top management des deux entreprises. Les nouveaux volumes de gaz couverts par l’accord sont également le résultat de l’étroite collaboration dans le développement de projets gaziers en amont, tirant parti du modèle rapide distinctif d’Eni, qui apporte une accélération significative au potentiel de production des champs algériens», souligne le groupe italien.

L’Algérie premier partenaire commercial de l’Italie dans le continent africain

Lors de sa visite à Alger, le président du Conseil des ministres italien, Mario Draghi, qui a rappelé la visite effectuée par le président italien en Algérie en novembre dernier, a affirmé que son pays œuvrait à renforcer et consolider davantage ses relations de coopération avec notre pays. «L’Algérie est le premier partenaire commercial de l’Italie dans le continent africain et l’échange entre nos deux pays est en forte croissance», a déclaré M. Draghi à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Le Premier ministre italien a émis le souhait de renforcer et consolider davantage la coopération bilatérale, en mettant en avant les accords signés dans le domaine énergétique, en assurant que son pays était prêt à travailler avec l’Algérie pour développer les énergies renouvelables et l’hydrogène vert et accélérer la transition énergétique pour créer davantage d’opportunités de développement.

L’hôte de l’Alger a émis le souhait, selon le compte rendu de l’Aps, que l’Algérie et l’Italie s’attellent à élargir leur coopération à d’autres domaines, annonçant la visite que devrait effectuer le président Abdelmadjid Tebboune en Italie en mai prochain, ainsi que la tenue d’une autre de haut niveau entre les gouvernements des deux pays en juillet 2022.