Partenariat algéro-italien: Une délégation du groupe ENI, aujourd’hui en Algérie

El-Houari Dilmi, Le Quotidien d’Oran, 3 avril 2022

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a reçu, vendredi, un appel téléphonique du Premier ministre italien, Mario Draghi, avec lequel il a évoqué l’état des relations bilatérales solides et les moyens de les renforcer ainsi que le développement de l’action gouvernementale, indique un communiqué de la présidence de la République.

« Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a reçu, ce jour, un appel téléphonique du Premier ministre de la République d’Italie, Mario Draghi, avec lequel il a évoqué l’état des relations bilatérales solides et les moyens de les renforcer ainsi que le développement de l’action gouvernementale », lit-on dans le communiqué. A cette occasion, « le président de la République a été informé de la visite, dimanche prochain, en Algérie, d’une délégation représentant la Société italienne ENI, entrant dans le cadre de la coopération énergétique entre les deux pays », note la même source. « En vue du renforcement de la coopération bilatérale, le Premier ministre italien a accepté l’invitation du président de la République de visiter l’Algérie dans les meilleurs délais» ajoute le communiqué.

Cette visite de la délégation d’ENI, en Algérie, intervient à un moment où le marché des hydrocarbures connaît une tension très particulière, conséquence de la guerre en Ukraine. Présidée par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Chakib Kaïd et son homologue italien, la première session du dialogue stratégique algéro-italien a eu lieu lundi dernier, à Rome. Lors de cette première session du dialogue stratégique algéro-italien, le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, a indiqué qu’un « partenariat stratégique sera réalisé avec l’Algérie dans de nombreux domaines, avec la consolidation du dialogue politique et la coopération économique entre les deux pays, et travailler ensemble à la stabilité de tout le pourtour méditerranéen ». Plus de soixante représentants de différents secteurs des deux pays ont pris part à la première session du dialogue stratégique algéro-italien, avec trois groupes de travail sur la coopération politique et économique entre Alger et Rome, et la concertation autour des nouveaux défis dans le monde et en Méditerranée. A l’issue de cette première session du dialogue stratégique, un document commun a été paraphé par les secrétaires généraux des AE des deux pays, dans des domaines divers liés à la concrétisation d’initiatives et de projets communs entre les deux pays.

Le P-DG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, avait indiqué vendredi à l’APS, concernant les exportations vers l’Europe, que « depuis le début de la crise en Ukraine, les prix du gaz et du pétrole explosent. L’Algérie a décidé de maintenir, pour l’ensemble de ses clients, des prix contractuels relativement corrects. Cependant, il n’est pas exclu de procéder à un + recalcul + des prix avec notre client espagnol ».

A la question de savoir si l’Algérie était en mesure de fournir à l’Europe, qui est à la recherche d’alternatives au gaz russe, des quantités supplémentaires de gaz, M. Hakkar a répondu: « Nous disposons à l’heure actuelle de quelques milliards (de m3 supplémentaires, Ndlr) qui ne peuvent se substituer au gaz russe. En revanche, avec la cadence de nos explorations, nos capacités vont doubler d’ici quatre ans, ce qui laisse entrevoir des perspectives prometteuses avec nos clients européens ».