Sahara occidental : l’UE applaudit le revirement de l’Espagne

TSA, 22 Mars 2022

Alors qu’elle a été laissée seule affronter le Maroc et son chantage migratoire pendant plusieurs mois, l’Espagne est soutenue par l’Union européenne dans sa décision de soutenir le plan d’autonomie marocain du Sahara occidental.

Vendredi, le cabinet du palais royal marocain a révélé le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara occidental qu’elle considère désormais comme une proposition « sérieuse, crédible et réaliste ». Des propos confirmés dans la même journée par le gouvernement espagnol.

Le revirement spectaculaire et radical de l’Espagne est soutenu par la Commission européenne. « L’Union européenne salue toute évolution positive (…) entre ses États membres et le Maroc dans leurs relations bilatérales, qui ne peut qu’être bénéfique pour la mise en œuvre du partenariat euro-marocain », a déclaré Nabila Massrali, porte-parole du chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell.

La porte-parole de Josep Borrell a toutefois ajouté que l’UE réaffirme son soutien aux efforts du secrétaire général de l’ONU pour une « solution politique juste, réaliste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara occidental ».

En apportant son soutien à l’Espagne, Bruxelles apporte du coup son appui aux thèses marocaines sur le Sahara occidental, un territoire classé comme non autonome par les Nations-Unies.

Cette célérité de l’Europe à apporter son soutien à la nouvelle position de l’Espagne soulève des interrogations, car lorsque le même pays traversait une grave crise avec le Maroc pendant l’année 2021, il n’avait pas trouvé l’UE à ses côtés en dépit de la gravité des agissements marocains.

Seul le Parlement européen avait condamné le Maroc pour la passivité de ses services de sécurité lors de la prise d’assaut des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla par des milliers de migrants en mai 2021. Une condamnation plus symbolique qu’autre chose puisque les résolutions du PE ne sont pas exécutoires.