Sommet arabe d’Alger : ce sera le 1er novembre prochain

TSA, 09 Mars 2022

La date du sommet arabe d’Alger est enfin connue. Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a décidé qu’il se tiendra les 1er et 2 novembre 2022.

Une décision qui a été entérinée par la 157e session du conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel qui s’est tenue ce mercredi 9 mars au Caire, a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Ces dernières semaines, des bruits ont couru sur le report du sommet supposément prévu en ce mois de mars 2022, alors que, avait précisé le ministère des Affaires étrangères, aucune date n’avait été fixée pour sa tenue.

La même source avait fait savoir que la date du sommet sera choisie par le président Abdelmadjid Tebboune et coïncidera avec une date symbolique. Le sommet se tiendra donc simultanément à la célébration du 68e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale.

« Date symbolique » et « rendez-vous important »

Selon le communiqué, le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a fait un exposé des résultats des consultations menées par le président de la République avec ses homologues arabes, directement ou à travers son envoyé spécial.

Le chef de la diplomatie algérienne a insisté sur la symbolique de la date choisie, « une date qui a consacré la solidarité des États arabes avec la révolution algérienne ».

« Avec l’entérinement de la décision de la tenue du sommet arabe le 1er novembre, les Arabes sont devant un rendez-vous politique important de l’histoire de la nation arabe, duquel est attendue l’ouverture de nouvelles perspectives pour l’action arabe commune afin de permettre à la nation arabe de faire entendre sa voix et d’exercer une influence positive sur le cours des évènements au plan régional et international », lit-on dans le communiqué.

La session a été en outre l’occasion pour créer un groupe de contact afin de contribuer au règlement pacifique du conflit en Ukraine.

Le groupe comprend l’Algérie, le Soudan, l’Irak, l’Égypte et le SG de la Ligue arabe. Sa mission : suivre et mener les consultations et les contacts nécessaires avec les parties en conflit afin d’arriver à une solution diplomatique de la crise.