Affaire GNL3 : 20 ans de prison requises contre Chakib Khellil

El Watan, 1 février 2022

Une peine de 20 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 2 millions de dinars et confiscation de tous ses biens et ceux des membres de sa famille, en Algérie et ceux ayant été évoqués dans les commissions rogstoires et situés à l’etranger, a été requise contre l’ancien ministre de l’énergie, Chakib Khellil, dans le cadre du procès GNL3 qui se tient devant le pole financier d’Alger, avec confirmation du mandat d’arrêt international.

Une autre peine de 10 ans de prison ferme a été clamé contre l’ex PDG de Sonatrach Mohaned Meziane, son vice-président Abdelhafid Feghouli et deux représentants de Saipem Algérie. Le procureur a également requis une amende, deux fois plus importante que le montant des factures, soit le double de 9,767 millions d’euros et de 158 000 USD aux sept sociétés étrangères poursuivies en tant que personnes morales. En outre, une condamnation de 10 ans de prison a été requise contre l’ancien responsable de Saipem Algérie, Toufik Ferhat en fuite, et une autre de 3 ans de prison contre les autres prévenus notamment les douaniers et les transitaires.