Navires de Sonatrach acheminant du gaz au Maroc : Hakkar s’explique

Nabil Mansouri, Maghreb Emergent, 3 janvier 2022

Le P-DG de Sonatrach, Toufik Hakkar, s’est exprimé ce dimanche sur les informations faisant état du déplacement au Maroc, de navires de transport de gaz appartenant à l’entreprise nationale, après la rupture du contrat d’approvisionnement en gaz entre l’Algérie et le royaume chérifien.

Selon Toufik Hakkar, qui est intervenu sur le plateau de la chaîne algérienne internationale « AL24″, il ne s’agit pas de gaz naturel, mais de quantités de gaz propane et butane. « C’est le transport de petites quantités de gaz propane et butane dans le cadre d’anciens contrats aves des clients marocains », a-t-il affirmé.

Le premier responsable de la compagnie pétrolière nationale, a affirmé que ces contrats, qui sont arrivés à expiration fin 2021, « n’ont pas été renouvelés conformément aux décisions souveraines de l’Algérie en la matière ».

Il a expliqué à ce propos que les quantités qui étaient initialement destinées au marché marocain, « ont été réorientées vers d’autres marchés méditerranéens ». Il souligne que l’expérience de Sonatrach dans ce domaine lui a permis de trouver rapidement de nouveaux marchés.

Pour rappel, le président Tebboune avait décidé, le 31 octobre dernier, du non-renouvellement du contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME) qui alimente l’Espagne via le Maroc. Ainsi, le chef de l’Etat avait ordonné la cessation des relations commerciales entre Sonatrach et l’Office marocain de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

L’Algérie a ainsi réorienté l’approvisionnements du marché espagnol en gaz algérien vers le gazoduc reliant directement l’Algérie a l’Espagne, Medgaz.