Conférence sur la Libye : Lamamra et Le Drian à Tripoli

Ryad Hamadi, TSA, 21 Octobre 2021

Ramtane Lamamra participe ce jeudi à Tripoli à une conférence ministérielle sur la stabilité de la Libye qui s’apprête à organiser une élection présidentielle cruciale en décembre prochain.

« Dans la capitale libyenne, Tripoli, pour participer à la conférence ministérielle internationale de soutien à la stabilité dans ce pays frère », a écrit Lamamra dans un message publié ce jeudi matin sur Twitter.

Le ministère des Affaires étrangères a réaffirmé la « ferme position de l’Algérie et sa solidarité permanente avec le peuple libyen afin de sortir de la crise et de mettre fin aux ingérences étrangères dans ses affaires intérieures ».

Selon l’agence libyenne Lana, outre Ramtane Lamamra, des représentants de la France, de l’Italie, l’Égypte, l’Arabie Saoudite, la Turquie, le Qatar, la Tunisie, le Tchad et le Soudan doivent également participer à cette conférence.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé lui-même hier mercredi sa présence à cette rencontre. « Je dois aller à Tripoli pour des raisons d’urgence« , a-t-il dit mercredi devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, rapporte L’Orient Le Jour.

La visite de Lamamra en Libye intervient alors que le gouvernement vient de donner son accord pour la nomination de l’ex-président de l’APN Slimane Chenine comme nouvel ambassadeur d’Algérie à Tripoli. C’est la première visite du chef de la diplomatie algérienne dans ce pays qui est confronté à une grave crise politique et sécuritaire depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Revenu en juillet dernier à la tête du ministère des Affaires étrangères, Lamamra a déjà visité la Tunisie à plusieurs reprises, et s’est rendu notamment en Égypte, Soudan, et Éthiopie.

Lamamra va-t-il rencontrer Le Drian ?

En Libye, à part sa participation à cette conférence, rien n’a filtré sur son programme. La présence de Jean-Yves Le Drian à cette conférence alimente les rumeurs sur une éventuelle rencontre avec Ramtane Lamamra, dans un contexte de fortes tensions entre l’Algérie et la France. C’est la première fois depuis l’éclatement de cette crise que Le Drian et Lamamra vont participer ensemble à une conférence internationale.

Les deux hommes s’étaient rencontrés le 22 septembre à New-York en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies, mais c’était avant les propos controversés tenus par Emmanuel Macron sur l’Algérie le 30 septembre, et qui ont été révélé par Le Monde samedi 2 octobre.

Le 30 septembre, devant des jeunes qu’il a appelé les fils de la guerre d’Algérie, le président français a critiqué le système algérien qu’il a qualifié de politico-militaire qui exploite la rente mémorielle depuis 1962, et s’était interrogé sur l’existence de la nation algérienne avant la colonisation française.

Des propos qui ont provoqué un tollé en Algérie qui a rappelé son ambassadeur à Paris et décidé d’interdire les avions militaires français de l’opération Barkhane de survoler son territoire.

Dernier épisode en date de ces tensions, la demande de Paris hier mercredi à Alger de respecter la souveraineté de la France, suite à l’appel lancé il y a une semaine par l’ambassadeur d’Algérie à la diaspora pour peser sur la politique intérieure française.