Soulagement de la population locale: Les feux majeurs maîtrisés à Béjaïa

A. Kersani, Le Soir d’Algérie, 16 août 2021

Après plus d’une semaine de combat acharné contres les flammes qui ravageaient le massif forestier de la partie nord de Béjaïa, les pompiers, agents des forêts, militaires et volontaires sont parvenus dans la matinée d’hier à maîtriser l’ensemble des feux majeurs.
Une annonce faite sur les ondes de la radio locale par un responsable de la Conservation des forêts de la wilaya de Béjaïa. L’énorme brasier qui s’est déclenché, lundi vers 23h, dans le massif forestier d’Adekar, avant de s’étendre sur la commune voisine de Tifra, a été totalement circonscrit ce dimanche à 8h.
Il faut rappeler que pas moins de sept militaires ont péri dans les opérations d’extinction des flammes et le secours de la population locale à Ighzer Hemdoune dans la commune d’Adekar.
Un autre gigantesque incendie qui s’est déclaré le 10 août passé dans la région de Tizi N’berber, à l’est du chef-lieu de la wilaya de Béjaïa, a été éteint dans la nuit de samedi vers 23h, selon le même responsable des forêts de Béjaïa.
Les quelques foyers encore en activité à Toudja, Souk Tenine, Béni Ksila, Kendira sont « maîtrisables, et ne constituent aucunement une menace sur la population », a fait savoir le responsable de la Conservation des forêts. Si la situation semble totalement maîtrisée grâce à la conjugaison des efforts des pompiers, les agents des forêts, les militaires et la formidable mobilisation de milliers de volontaires de toutes les communes de la wilaya, des dégâts considérables sont occasionnés par ces feux sur le patrimoine forestier de la région et aux habitants de nombreux villages qui ont tristement tout perdu.
Des images d’apocalypse sont observées à Adekar, Tifra, Toudja, El Kseur, Amizour, Barbacha, Kendira, Tizi Nberber, Boukhelifa, Aokas, pour ne citer que ces quelques localités, où tout a cramé sous les flammes. Près de 3 350 ha dont 185 ha d’arbres fruitiers sont réduits en cendres, selon le dernier bilan provisoire des dégâts communiqué au milieu de la journée de ce dimanche par un responsable au niveau de la Conservation des forêts de Béjaïa, tout en rapportant que dans la seule localité de Tizi Ouguenni (Adekar) 500 ruches, 4 camions, 100 têtes de caprins et 15 bovins ont été carbonisés par les flammes.
Il convient de signaler qu’un bombardier d’eau espagnol a été déployé dans la région de Kendira dans les opérations d’extinction du feu qui menaçait les villages dans l’après-midi de samedi.
A. Kersani

Des psychologues mobilisés pour la prise en charge des sinistrés

En plus du vaste élan de solidarité observé sur le terrain à travers l’ensemble du territoire de la wilaya et de toutes les autres régions du pays, pour venir en aide aux familles sinistrées dans les localités touchées par les feux, plusieurs psychologues ont été aussi mobilisés pour la prise en charge des victimes des incendies de forêt.
Un programme de sortie à travers les localités affectées par les feux a été établi par la Direction de l’action sociale de la wilaya de Béjaïa pour la prise en charge psychologique des familles sinistrées, notamment les catégories vulnérables, à l’instar des enfants, des femmes et des personnes âgées, rapporte dans un communiqué la cellule de communication de la wilaya.
« Des équipes composées de psychologues et de sociologues sont appelées à se déplacer au niveau des localités touchées par les incendies, pour prendre en charge les sinistrés et réduire chez eux le choc causé par les incendies qu’ils avaient vécus », lit-on dans le communiqué.
Une première visite a déjà été programmée vendredi par des psychologues au niveau des centres d’accueil des sinistrés à Barbacha et Kendira. Une opération qui va se poursuivre pour toucher toutes les victimes des zones sinistrées. Il faut signaler que de nombreux convois de semi-remorques et camions transportant des aides et des dons aux populations sinistrées dans la wilaya de Béjaïa continuent d’affluer de différentes régions du pays.
Des camions chargés de produits alimentaires (semoule, eau, légumes secs, lait, pâtes alimentaires, sucre, tomates et olives en conserve), literie et vêtements ainsi que des produits pharmaceutiques, sont quotidiennement acheminés des localités de la wilaya de Béjaïa et des différentes régions du pays pour venir en aide aux milliers de familles sinistrées, a-t-on appris.
A. K.