Said Chanegriha évoque les « complots » contre l’Algérie

TSA, 03 Août 2021

Le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) était ce mardi 3 août au siège de la gendarmerie nationale où il a procédé à l’installation du nouveau commandant de ce corps de sécurité, le général Yahia Ali Oulhadj qui remplace le général Nouredine Gouasmia.

Dans son allocution, le général de corps d’armée Saïd Chanegriha a de nouveau évoqué « les complots et les manœuvres qui se trament contre l’Algérie, et les conspirations échafaudées contre son peuple ».

Des complots qui « ne sont pas le fruit de l’imagination comme prétendent certains sceptiques », mais « une réalité désormais évidente et manifeste, dont les dessous sont connus par tous ».

Les propos du chef d’état-major surviennent deux semaines après la divulgation d’une opération d’espionnage de téléphones effectuée par le Maroc et visant plusieurs pays, particulièrement l’Algérie.

Le Maroc avait utilisé un logiciel espion israélien du nom de Pegasus pour cibler 6.000 numéros de téléphone en Algérie, dont certains appartenant à de hauts responsables civils et militaires.

Quelques jours avant ces divulgations, le Maroc avait affiché publiquement, par la voix de sa représentation à l’ONU, son soutien au doit à l’autodétermination « du vaillant peuple kabyle ».

Chanegriha réitère la détermination de l’ANP

« La campagne intense et acharnée ciblant notre pays et son Armée, à travers certaines tribunes médiatiques étrangères et réseaux sociaux, n’est que la partie émergée de cette guerre perfide déclarée contre l’Algérie, en guise de vengeance pour ses prises de position immuables envers les causes justes, son engagement à préserver sa souveraineté nationale, et ses décisions libres et affranchies de toute forme de soumission ou sujétion », a ajouté Saïd Chanegriha.

Le général de corps d’armée a réitéré à l’occasion la détermination de l’ANP qui « saura faire face à tous ceux qui guettent notre pays pour exécuter leurs plans malveillants, appuyée dans cette noble mission par le vaillant peuple algérien ».

A propos du peuple, le chef d’état-major n’a pas manqué de rendre hommage à sa « mobilisation aux côtés des institutions de son Etat » suite à la propagation inquiétante de la pandémie du covid-19, « dans un effort collectif louable visant à minimiser les retombées de cette situation sanitaire, en prêtant main forte aux malades et aux professionnels de la santé publique, dans un immense élan populaire ».