Marche du mardi à Tizi-Ouzou: Une dizaine de manifestants arrêtés

Liberté, 30 juin 2021

Une dizaine de personnes qui ont essayé de manifester, hier, à l’occasion de l’habituelle marche du mardi, de l’entrée principale de l’université Mouloud-Mammeri à la place de L’Olivier, située à la sortie ouest de la ville de Tizi Ouzou, ont été arrêtées au centre-ville par des policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI).

En effet, les manifestants qui, dans un premier temps, ont pu marcher jusqu’au premier rond-point du centre-ville, en scandant des slogans appelant notamment au changement du système et à un État civil et non militaire, ont, dans un second temps, été arrêtés par la police et conduits au commissariat.

À noter que la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (Laddh) a alerté sur une escalade de la répression à Tizi Ouzou en citant, notamment, le cas des cinq militants politiques, à savoir Hamou Boumedine, Bouaziz Aït Chebib, Belaïd Amar Khodja, Boussad Becha et Hocine Azem, placés, depuis dimanche, sous mandat de dépôt par le tribunal de Drâa El-Mizane.

K. T.