Affaire Sonatrach 1 : Procès renvoyé à la prochaine session criminelle

S. T., El Watan, 17 juin 2021

Le procès de Sonatrach 1 a été renvoyé hier, par la chambre criminelle près la cour d’Alger, à la prochaine session.
Ce deuxième report a été décidé à la demande des avocats en raison de l’absence des représentants des sociétés étrangères, mais aussi de nombreux autres accusés poursuivis dans cette affaire, qui revient devant la cour après cassation du verdict prononcé au début du mois de février 2016.

En tout, une quinzaine d’accusés devaient comparaître, parmi lesquels l’ancien PDG de Sonatrach, Meziane Mohamed, ses deux enfants, ainsi que huit membres de l’exécutif de la compagnie pétrolière – Amar Zenasni et Belkacem Boumediène, Chawki Rahal, Abdelaziz Abdelwahab, Mustapha Hassani, Mouloud Aït El Hocine, Mustapha Cheikh, Mohamed Senhadji – mais aussi l’ex-DG du CPA, Hachemi Meghaoui, son fils, Ismail Réda Djaafar, patron du groupe Contel, Nouria Meliani, propriétaire du bureau d’études privé CAD, et les sociétés Saipem Contracting Algérie, Contel-Algérie Funkwerk, groupe Contel-funkwerk et Imtech, etc., pour «association de malfaiteurs», «passation de marchés en violation de la législation et du règlement», «octroi d’avantages injustifiés au profit d’autrui et augmentation des prix lors de la passation des marchés», «dilapidation de deniers publics», «corruption», «blanchiment d’argent», «abus de fonction» et «violation de la réglementation des changes».