Des arrestations lors d’un rassemblement des étudiants à Constantine

Yousra Salem, El Watan, 24 mars 2021

Dans le but de relancer la marche du mardi à Constantine, une quarantaine de personnes se sont regroupées, hier vers 13h, sur la place Colonel Amirouche (La Pyramide).

Les protestataires ont exprimé leur colère, non seulement par rapport au renoncement de la marche du mardi par la communauté universitaire mais aussi à cause de la répression des éléments de la sûreté. «Au début, nous étions à peine une dizaine d’étudiants rassemblés devant le palais de la culture Mohamed Laïd Al Khalifa, en plein centre-ville, face à un nombre important d’agents de l’ordre.

On ne s’arrêtera pas, notre combat continue», a déclaré Aya Boutheina Bousyoud, étudiante. Des manifestants affirment avoir été intimidés «sous prétexte que tout rassemblement est interdit par les autorités».
Advertisements

Face à cette répression, les manifestants se sont dirigés vers la place Amirouche, rejoints par un groupe de citoyens par solidarité. Les protestataires ont été encerclés par un nombre important de policiers.

D’ailleurs, ces derniers étaient plus nombreux que les manifestants. «Cette interdiction est une forme de répression des libertés individuelles et de la liberté d’expression. Mais notre détermination est plus grande», affirme une étudiante.

Vers 14h, les éléments de la sûreté ont procédé à l’arrestation d’une dizaine de protestataires, qui ont été conduits vers le siège central de la police, dans le quartier de Coudiat.