Condamnés à six mois de prison ferme: Moussa Laâlami et Mourad Chelliga quittent la prison

Liberté, 11 Mars 2021

Le verdict dans le procès des détenus du Hirak, Moussa Laâlami et Mourad Chelliga, est tombé, hier, à la cour de Bordj Bou-Arréridj. Ils ont été condamnés à six mois de prison ferme. Les deux activistes ont donc quitté la prison dans la même journée puisqu’ils ont purgé une peine de plus de 6 mois, selon Me Zine Boukhari, l’un des avocats du collectif de défense. Moussa Laâlami (frère de l’activiste du Hirak Brahim Laâlami) et Mourad Chelliga ont été arrêtés le 8 septembre 2020, et jugés le 15 janvier 2021 dans des procès individuels au cours desquels, le parquet avait requis une peine de 3 ans de prison ferme et une amende de 500 000 DA. Ils ont été condamnés, en première instance, à huit mois de prison ferme pour “outrage et violence sur fonctionnaires et institutions de l’État”. Avec la libération de ces deux activistes, sur les 13 prisonniers hirakistes de Bordj Bou-Arréridj, un seul, Mohamed Touahria, reste en détention. Il a été arrêté le 24 septembre 2020. Selon ses avocats, il n’a pas bénéficié de la grâce présidentielle parce qu’il est poursuivi dans une affaire de droit commun.

Chabane BOUARISSA