Du nouveau dans les affaires de Khaled Drareni et Ali Ghediri

Sonia Lyes, TSA, 31 janvier 2021

Khaled Drareni pourrait être jugé de nouveau. Condamné en première instance, en août 2020, à 3 ans de prison ferme, puis à 2 ans en appel au mois de septembre, le journaliste a introduit un pourvoi en cassation devant la Cour suprême.

Celle-ci devrait examiner le dossier le 25 février, indique Casbah Tribune, le journal électronique fondé par Khaled Drareni, citant son avocate Me Aouicha Bakhti. Un troisième procès n’est pas à exclure pour ce journaliste emprisonné depuis 10 mois. Drareni avait été arrêté le 7 mars alors qu’il couvrait une marche à Alger et incarcéré le 28 du même mois.

Affaire Ali Ghediri bientôt le dénouement ?

Une autre affaire pourrait connaître un dénouement dans les prochains jours. Il s’agit de celle d’Ali Ghediri, dont le dossier, après renvoi par la Cour suprême, sera examiné le 7 février par la chambre d’accusation de la Cour d’Alger, annonce le comité de soutien au général à la retraite.

L’affaire devait être examinée ce dimanche 31 janvier, mais elle a été de nouveau reportée. En décembre dernier, la Cour suprême avait accepté le pourvoi en cassation de la défense de M. Ghediri contre l’accusation de « participation à une entreprise de démoralisation de l’armée ». L’examen du dossier avait été programmé une première fois le 17 janvier, mais il a été reporté à la dernière minute. Ali Ghediri, général-major à la retraite et candidat à l’élection présidentielle avortée du 18 avril 2019, est incarcéré depuis juin de la même année.