Front social: des mouvements de protestation touchent pas moins de 7 wilayas

Younes Saâdi, Maghreb Emergent, 24 janvier 2021

La rue a bougé, ce dimanche, dans plusieurs localités du pays.

A Alger, des protestataires ont fermé à l’aide de pneus une route à El Hamiz pour demander les actes de propriété de terrains. L’action a provoqué des embouteillages et la colère des automobilistes. Toujours à Alger, les étudiants en hydrocarbures de Boumerdes ont tenu un rassemblement devant le siège du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, pour revendiquer l’annulation de la circulaire exigeant la résidence au Sud du pays pour postuler à des postes du travail dans les compagnies pétrolières ou leurs sous-traitants au Sud.

A Sour El Ghozlène dans la wilaya de Bouira, les travailleurs de l’entreprise publique Enad ont marché dans les rues de la ville pour réclamer le versement de leurs salaires et exiger des pouvoirs publics de trouver une solution à leur entreprise en difficulté.

A Tizi Ouzou, les travailleurs de l’ENIEM ont marché depuis leur usine vers le siège de la wilaya. Ils demandent le départ du PDG de l’entreprise et l’arrêt du congé technique.

A Constantine, des bénéficiaires de logements ont fermé la route à Ain Smara pour exiger l’accélération de l’opération de remises des clés.

A Laghouat, les chômeurs de la wilaya ont reconduit, ce dimanche, leur mouvement de protestation pour réclamer des postes du travail.

A Djelfa, le personnel médical de l’hôpital de Hassi Bahbah a tenu un rassemblement pour demander le versement de la troisième tranche de la prime COVID-19.

A Bejaia, des gérants des débits de boissons alcoolisées se sont regroupés devant le siège de la wilaya pour demander l’autorisation de reprendre l’activité. Toujours dans la wilaya de Bejaia, des citoyens ont fermé la route nationale N°9 au niveau de la commune de Derguina. Ils réclament des programmes de développement.