Ministère de l’Habitat «L’année 2021 consacrée aux zones d’ombre et à la numérisation»

Abdelhalim Benyellès, Le Soir d’Algérie, 23 janvier 2021

Le secteur de l’habitat a enregistré 200 000 attributions de logements, 177 000 réceptions et 145 000 lancements de projets de construction tous types de segments confondus. C’est ce qui ressort du bilan présenté, jeudi, par le ministre de l’Habitat devant les cadres du secteur et les directeurs régionaux.
Abdelhalim Benyellès – Alger (Le Soir) – « L’Algérie est parvenue à gérer les effets de la crise sanitaire et à relever les défis en matière de construction de logements en application du programme inscrit au cours de l’exercice de l’année 2020», a déclaré Kamel Nasri.
Le directeur général des équipements publics a présenté un bilan jugé positif par le ministre, citant les projets de réalisation, de réception et de lancement de construction des établissements éducatifs, de l’ordre de 1 700, et des cités universitaires réalisés dans les délais de la rentrée 2020-2021, ainsi que d’autres établissements relevant des secteurs de la jeunesse et des sports, de la culture, de la justice, de la santé et du ministère de l’Intérieur. Le ministre de l’Habitat a insisté sur les délais de réalisation et sur la qualité du bâti, reconnaissant néanmoins qu’un certain nombre de lacunes ont été relevées dans le non-respect des normes, notamment. « Je vous appelle à veiller sur la qualité du bâti et à procéder à des contrôles rigoureux avant la réception des projets », a-t-il déclaré aux directeurs régionaux, les invitant à prendre des réserves et à prendre les mesures qui s’imposent à l’encontre des responsables des entreprises de réalisation.
Parmi les points noirs enregistrés au cours de l’exercice de l’année 2020 figure celui de la gestion des ascenseurs des immeubles, dont le ministre reconnaît d’ailleurs les « retards » dans ce domaine, qu’il impute au problème de manque de la pièce de rechange, mais promettant à ce titre d’y remédier en 2021 avec le concours de son homologue de la Microentreprise avec la participation des jeunes entreprises et les PME.
Concernant l’aménagement des zones d’ombre, Kamel Nasri dira que le dossier figure parmi les préoccupations du gouvernement pour l’année 2021. « Une enveloppe de l’ordre de 2000 milliards de DA a été allouée pour l’aménagement des zones d’ombre », affirmant qu’au stade actuel, l’opération est à l’étape de recensement. Sur un autre volet, le premier responsable du secteur de l’habitat a tenu à saluer, dans une conférence de presse, le mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine du logement signé avec l’Arabie Saoudite, une initiative, a-t-il souligné, qui s’inscrit dans le cadre « des liens d’amitié et de coopération entre les deux pays », mais aussi qui « vise à renforcer les échanges d’expériences administratives et techniques dans le domaine du logement », ajoute le ministre de l’Habitat.
Enfin, évoquant la problématique de l’accès illégal aux différents programmes de logement, le ministre a promis d’assainir le fichier national du logement, en se basant sur des statistiques minutieuses grâce à l’introduction de la numérisation et en assurant une planification de manière à réduire le problème du logement en Algérie. « C’est aussi un moyen de lutte contre la bureaucratie et les lenteurs administratives », explique-t-il.
La numérisation vise également la « débureaucratisation » et la lutte contre les lenteurs administratives pour la délivrance dans les délais réglementaires des actes d’urbanisme et des certificats de conformité dans le cadre de l’application des instructions du gouvernement pour les facilitations administratives, conclut le ministre de l’Habitat Kamel Nasri.
A. B.