Timimoune : trois militants condamnés à la prison ferme

TSA, 13 janvier 2021

Les trois militants Yasser Kadiri, Saïd Zegar et Khelil Kheyi ont été condamnés ce mercredi 13 janvier à des peines de six mois de prison ferme ainsi qu’à une amende et dommages et intérêts par le tribunal de Timimoune dans la wilaya d’Adrar, indique le CNLD.

Kadiri a été condamné à une peine d’un an de prison dont six mois fermes avec requalification des chefs d’accusation de « atteinte à l’unité nationale » à « publication de fausses informations ». M. Zegar a été condamné à six mois de prison ferme, tandis que M. Kheyi a été condamné à un an de prison dont six mois fermes.

En outre, les trois militants, qui sont en détention, ont été condamnés à 30 000 dinars d’amende et 100 000 dinars de dommages et intérêts au Trésor public. Le parquet du tribunal de Timimoune avait requis cinq ans de prison ferme et 50 000 dinars d’amende à l’encontre des trois accusés.

Yasser Kadri a été arrêté le 19 octobre dernier à Timimoune. Il a été transféré au commissariat central d’Adrar après une perquisition dans son domicile familial et la confiscation de son ordinateur portable. M. Kadri a été présenté devant le procureur du tribunal de Timimoun et placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction le 21 octobre dernier.

Yasser Kadri était poursuivi pour outrage à corps constitué, atteinte à la personne du président de la République et atteinte à l’unité nationale.

Arrêtés le 15 septembre dernier, Saïd Zegar et Khelil Kheyi sont poursuivis pour atteinte à la personne du président de la République, diffusion de fausses informations par des publications Facebook, diffamation et attroupement non armé.