Deux ans après la marche historique du 16 février 2019: Kherrata ne se résigne pas

Liberté, 3 janvier 2021

La ville de Kherrata continue de vibrer au rythme des marches hebdomadaires du Hirak. En effet, hier encore, premier samedi de la nouvelle année 2021, cette ville historique était à sa cinquième marche hebdomadaire depuis la reprise des manifestations par le Hirak, après sa trêve due à l’épidémie de Covid-19. Ainsi, toujours fidèles au mouvement populaire du 22 Février 2019, des centaines de citoyens ont marché, encore hier, dans cette ville, précurseur du Hirak.

Comme tous les samedis, des groupes de citoyens ont commencé à converger vers la place du 16-Février, point de départ de la marche. Les manifestants qui brandissaient le drapeau national et l’emblème amazigh ont également arboré des banderoles et pancartes sur lesquelles on pouvait lire, entre autres slogans,

“Pour un État civil et non militaire”, “Système dégage”, “Admettez votre échec en tout esprit sportif”, “Presse libre et justice indépendante” et “Libérez tous les détenus d’opinion et politiques”. Ces mêmes slogans ont été scandés haut et fort tout au long de l’itinéraire des marches de chaque samedi. À leur arrivée devant le siège de la mairie, point de chute habituel de ces marches hebdomadaires, les manifestants ont organisé un rassemblement en scandant toujours et en chœur les mots d’ordre chers au mouvement populaire du 22 Février 2019 avant de se disperser dans le calme et de se donner rendez-vous pour samedi prochain.

À travers cette reprise des marches de tous les samedis, la population de Kherrata signe son attachement au Hirak jusqu’au “changement radical du système”. C’est l’avis général des observateurs politiques locaux. À signaler enfin que la ville du 8 Mai 1945 se prépare d’ores et déjà à célébrer le deuxième anniversaire de la marche historique du 16 Février 2019 qui avait vu des milliers de Kherratis sortir dans la rue pour dire “Non au 5e mandat de la honte !”.

L. OUBIRA