Déclaration Conjointe entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël (texte intégral)

Maghreb Emergent, 23 décembre 2020

Voici le texte intégral de la Déclaration Conjointe signée mardi par le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël :

“Le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël,

Se référant à l’entretien téléphonique qui a eu lieu entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Donald TRUMP, le 10 décembre 2020, ainsi qu’à leurs déclarations historiques respectives publiées le même jour, ainsi que par Son Excellence, le Premier Ministre de l’Etat d’Israël, Benjamin NETANYAHU, annonçant l’ouverture d’une ère nouvelle dans les relations entre le Royaume du Maroc et l’Etat d’Israël ;

Saluant l’opportunité à laquelle ont donné lieu les extraordinaires efforts des Etats-Unis et leur leadership ;

Mettant en exergue la Proclamation des Etats-Unis d’Amérique portant sur la reconnaissance de la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara occidental, et stipulant ce qui suit :

Les « Etats-Unis reconnaissent la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental et réaffirment leur soutien à la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable du différend sur le territoire du Sahara occidental ».

« Pour faciliter les progrès dans la poursuite de cet objectif, les États-Unis encourageront le développement économique et social avec le Maroc, y compris sur le territoire du Sahara occidental, et, à cette fin, ouvriront un consulat sur le territoire du Sahara occidental, à Dakhla, pour promouvoir les opportunités économiques et commerciales en faveur de la région ».

Rappelant l’échange de vues qui a eu lieu durant ledit entretien entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence Donald TRUMP à propos de la situation actuelle au Moyen-Orient, au cours duquel Sa Majesté le Roi a réitéré la position cohérente, constante et inchangée du Royaume du Maroc sur la question palestinienne, ainsi que la position exprimée sur l’importance de préserver le statut spécial de la ville sacrée de Jérusalem pour les trois religions monothéistes, pour Sa Majesté le Roi, en Sa qualité de Président du Comité Al-Qods ;

Reconnaissant le rôle historique dont le Maroc s’est toujours acquitté pour le rapprochement des peuples et la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient, et tenant compte des liens particuliers que Sa Majesté le Roi entretient avec la communauté juive marocaine vivant au Maroc et partout dans le monde, y compris en Israël ;

Conscients que l’établissement de relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales est dans l’intérêt commun des deux pays, et qu’il contribuera à faire avancer la Cause de la paix dans la région, à renforcer la sécurité régionale, à ouvrir de nouvelles opportunités pour l’ensemble de la région ;

Rappelant l’entretien entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence Donald TRUMP, Sa Majesté le Roi a confirmé l’intention du Royaume du Maroc et de l’Etat d’Israël :

D’accorder les autorisations de vols directs entre le Maroc et Israël, y compris via les compagnies aériennes israélienne et marocaine, et d’octroyer des droits de survol ;

De reprendre sans délai les contacts officiels pleins et entiers entre homologues marocains et israéliens et d’établir des relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales ;

De promouvoir une coopération économique bilatérale dynamique et innovante ;

De poursuivre la coopération dans les domaines du commerce ; de la finance et de l’investissement, en matière d’innovation et de technologie ; d’aviation civile ; de visas et de services consulaires ; de tourisme ; d’eau, d’agriculture et de sécurité alimentaire ; de développement ; d’énergie et de télécommunications ; et dans d’autres secteurs qui pourraient être définis d’un commun accord ;

De procéder à la réouverture des bureaux de liaison à Rabat et à Tel-Aviv.

Sur la base de ce qui précède, le Royaume du Maroc, les États-Unis d’Amérique et l’État d’Israël conviennent de ce qui suit :

S’engager à respecter pleinement les dispositions de la présente Déclaration, à les promouvoir et à les défendre ;

Convenir que chaque partie aura pleinement honoré ses engagements avant fin janvier, et qu’elle aura identifié des actions nouvelles ;

Œuvrer en conséquence aux niveaux bilatéral, régional et multilatéral.”