Des personnalités algériennes impliquées dans un scandale de paradis fiscaux

Des personnalités algériennes impliquées dans un scandale de paradis fiscaux

El Watan, 5 avril 2013

Le Consortium des journalistes indépendants (ICIJ), une ONG qui regroupe des journalistes qui travaillent sur les affaires de corruption, publie, depuis hier, une liste de personnalités du monde entier possédant des comptes offshore.

Le principe de ces comptes est que la personne concernée peut cacher une somme importante au fisc de son pays de résidence. Cette opération, nommée Offshore Leaks, en référence à WikiLeaks, a été réalisée en collaboration avec 86 journalistes des plus grands médias de 46 pays. Les médias algériens n’en font pas partie. Pourtant, l’ICIJ a annoncé, hier, que des noms de personnalités et de sociétés algériennes possédant des comptes offshore allaient être dévoilés «au cours des prochains jours». Hier, les différents médias partenaires ont mis en cause le trésorier de campagne du président français, des proches de Vladimir Poutine, un célèbre avocat canadien, le chef d’Etat d’Azerbaïdjan ou encore la fille du président philippin.

Yasmine Saïd