Référendum sur la révision de la Constitution: Le vote n’a pas eu lieu dans 63 communes de Tizi Ouzou

Hafid Azzouzi, El Watan, 2 novembre 2020

Le taux de participation était de 0,06% à 14h, soit 389 votants sur les 703 797 inscrits au fichier électoral.

Le référendum sur la nouvelle Constitution n’a pas eu lieu dans pratiquement tout le territoire de la wilaya de Tizi Ouzou, où la population a tourné le dos aux urnes. Dans quatre communes, Beni Zmenzer, Draâ El Mizan, Agouni Gueghrane et celle du chef-lieu de wilaya où les centres de vote étaient ouverts, le scrutin d’hier n’a enregistré que 0,03% de votants à 11h.

Les bureaux de vote n’ont même pas fonctionné toute la journée dans les 63 autres municipalités que compte la wilaya de Tizi Ouzou. «Les gens qui devaient assurer l’encadrement ont été informés, tôt le matin, à 5h, de ne pas de se déplacer vers le centres de vote.

L’élection sur la nouvelle Constitution n’a pas eu lieu. La population a réservé un rejet massif à ce scrutin», nous ont confié des citoyens de Aïn El Hammam, Ouadhias, Boghni, Tigzirt, Azeffoun, Azazga et Bouzguene, contactés par nos soins.

Le responsable local de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Youcef Gabi, a estimé que des bureaux de vote sont fermés pour, dit-il, «éviter la destruction des urnes et des incidents. Nous avons demandé aux personnes chargées de l’opération des élections dans ces localités de nous ramener les bulletins afin d’éviter l’affrontement entre la population et les services de sécurité», a-t-il précisé lors d’un point de presse tenu à 12h, au siège de l’ANIE, où nous avons remarqué, au même moment, des encadreurs arrivés munis des urnes.

«Nous avons fermé le centre de vote de Bouhinoune (commune de Tizi Ouzou), car il a été envahi par des manifestants qui nous ont demandé d’interrompre l’opération», nous a expliqué le président du centre en question.

Ainsi, au milieu de la journée, l’opération a été également suspendue dans six autres centres de vote du chef-lieu de wilaya et dans tout le territoire des communes de Beni Zmenzer, Draâ El Mizan et Agouni Gueghrane. «Les citoyens ont rejeté l’élection référendaire dans ces localités aussi. Même si les bureaux étaient ouverts la matinée, il n’y a pas eu de votants», nous a-t-on fait savoir.

A 14h, alors que les centres de vote continuaient de fermer les uns après les autres, le nombre de votants a atteint 389 sur les 703 797 inscrits au fichier électoral dans la wilaya de Tizi Ouzou, soit moins de 0,06%.

«Nous attendons l’arrivée des magistrats pour décider si les bulletins en question seront validés ou non», ajoute M. Gabi. Notons ainsi, qu’à la même heure, 675 centres de vote étaient fermés dans la wilaya de Tizi Ouzou. Il y en avait seulement 22 qui étaient opérationnels.

Par ailleurs, des incendies ont été signalés, notamment à Draâ Ben Khedda, où des affrontements ont eu lieu, la matinée, entre de jeunes manifestants et des éléments des brigades antiémeute.

D’ailleurs, durant toute la journée, la ville de l’ex-Mirabeau a connu un climat de tension. Les rues étaient jonchées de blocs de pierre et de pneus enflammés. On apprend aussi que la police a procédé à des arrestations parmi les manifestants.