Algérie-France : Gérald Darmanin la semaine prochaine à Alger

Riyad Hamadi, TSA, 19 Octobre 2020

Après les ministres de l’Intérieur de l’Italie et de l’Espagne, l’Algérie va accueillir la semaine prochaine (dimanche et lundi) le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin pour une visite de deux jours, axée sur la lutte contre l’immigration clandestine.

Au menu, la question de l’immigration clandestine en général et l’expulsion de ressortissants algériens « radicalisés » en situation irrégulière en France. Selon Europe 1, Darmanin sera accompagné du patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), qui est en première ligne dans la lutte contre le terrorisme en France.

Darmanin qui a effectué une visite au Maroc jeudi où il a évoqué notamment le problème des mineurs marocains en situation irrégulière en France et l’expulsion de neuf marocains « radicalisés », est donc attendu la semaine prochaine à Alger, avec « dans ses bagages une liste d’islamistes que la France veut expulser », précise Europe 1. Il sera ensuite en Tunisie.

Le ministre de l’Intérieur français veut accélérer le rythme des expulsions de ressortissants étrangers « radicalisés », après la décapitation vendredi dans la région parisienne d’un professeur de collège par un réfugié tchétchène de 18 ans. Darmanin va demander ce dimanche aux préfets d’expulser 231 étrangers « fichés pour radicalisation à caractère terroriste », selon la même source.

Selon nos informations, la visite de Darmanin était programmée bien avant ce drame, qui a suscité de vives émotions en France.

Comme ses homologues italien et espagnol, Darmanin veut discuter avec les responsables algériens de la lutte contre l’immigration clandestine. De nombreux clandestins algériens ont réussi ces derniers mois à traverser la Méditerranée à bord d’embarcations de fortune, avec comme destinations l’Espagne, l’Italie et surtout la France, où réside une importante communauté algérienne.

La visite de Darmanin interviendra après celle de son collègue des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qui était jeudi dernier à Alger, où il a été accueilli par le président Abdelmadjid Tebboune.