Migrants mineurs: Visite annoncée du ministre français de l’intérieur à Alger

Z. Mehdaoui, Le Quotidien d’Oran, 5 octobre 2020
 
Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin compte se rendre, cette semaine, au Maghreb, notamment en Algérie et au Maroc, afin de régler la problématique des migrants mineurs en France.

Intervenant le 29 septembre dernier devant l’Assemblée française, le ministre de l’Intérieur a déclaré aux députés qu’il «se rendra bientôt» au Maghreb, afin d’évoquer la question des mineurs étrangers isolés qui arrivent en France, depuis l’Algérie et le Maroc.

Qualifiant ce phénomène de «drame», Darmanin a indiqué que ces mineurs viennent également d’autres pays: «Il y a aujourd’hui un drame; celui des mineurs migrants isolés notamment venant de l’Algérie et du Maroc; mais aussi de la Tchétchénie ou du Pakistan» a-t-il avancé. Le membre du gouvernement français a fait savoir qu’il «effectuera une visite de travail au Maghreb, la semaine prochaine, à la demande du Premier ministre, Jean Castex et du président de la République française, Emmanuel Marcon». Une visite au cours de laquelle, a-t-il précisé, «la situation des mineurs isolés sera un des principaux axes devant être abordés, lors des discussions avec ses homologues algérien et marocain. Le même responsable a reconnu qu’«il y a des gens qui sont parfois persécutés dans leur pays, parfois isolés de leur famille et parfois même fraudeurs».

Cependant, selon lui, «il y a tout d’abord ceux qui méritent le droit d’asile et l’accueil de la République [française]» et il y a «ceux qui méritent d’être reconduits à la frontière parce que soit ils ne sont pas mineurs, soit ils doivent repartir dans leur pays» a-t-il indiqué.

Pour rappel, le ministre de l’Intérieur a des origines algériennes puisque son grand-père maternel est Algérien. Interpellé au Sénat sur «l’entrisme communautariste» aux dernières municipales, Gérald Darmanin a évoqué son grand-père tirailleur, Moussa Ouakid. Une référence à l’Algérie mais surtout un hommage au modèle républicain dont il se veut l’incarnation. De son compte ‘Facebook’ jaillit une photo, vestige du passé familial.

En légende, une «pensée pour mon grand-père l’adjudant-chef Moussa Ouakid, tirailleur algérien». Et cet héritage algérien précisément, le ministre de l’Intérieur y tient. Après l’annonce du gouvernement, Gérald Darmanin mentionne dans un tweet, «le petit- fils d’immigré» qu’il est et l’honneur que lui fait Emmanuel Macron d’endosser le rôle de ministre de l’Intérieur.