Le chef du Pentagone cette semaine à Alger, une première depuis 2006

TSA, 28 septembre 2020

Le chef du Pentagone Mark Esper est attendu jeudi prochain à Alger, dans le cadre d’une tournée au Maghreb, et aura des entretiens avec le président de la République Abdelmadjid Tebboune dans le but d’approfondir la coopération sécuritaire entre l’Algérie et les États-Unis, rapporte ce lundi le Figaro.

À Alger, Mark Esper aura des entretiens avec le président de la République Abdelmadjid Tebboune. Il entend « approfondir la coopération avec l’Algérie sur des questions clés de sécurité régionale, comme la menace posée par les groupes extrémistes », a indiqué un haut responsable militaire américain, cité par l’AFP.

Mark Esper sera le premier ministre américain de la Défense à venir en Algérie, après la visite de Donald Rumsfeld en 2006.

Le chef du Pentagone va entamer sa tournée au Maghreb par Tunis, où il rencontrera le président tunisien Kaïs Saïed et le ministre tunisien de la Défense Ibrahim Bartagi. Il prononcera ensuite un discours au cimetière militaire américain de Carthage, où sont enterrés les soldats américains tombés en Afrique du Nord pendant la deuxième Guerre mondiale, selon la même source.

À Tunis, Esper va discuter du renforcement des relations avec cet allié « majeur » dans la région et d’évoquer les menaces que représentent pour la Tunisie les organisations terroristes comme le groupe État islamique (EI) ou al-Qaïda ainsi que « l’instabilité régionale exacerbée par les activités pernicieuses de la Chine et la Russie sur le continent » africain, a indiqué le même responsable américain.

Après Tunis et Alger, Esper dont c’est le premier déplacement en Afrique, achèvera sa tournée au Maghreb à Rabat vendredi pour « renforcer les relations déjà étroites » dans le domaine de la sécurité avec le Maroc, selon la même source.