Confédération des Syndicats autonomes: Mise en garde contre la dégradation du niveau de vie

Mokhtaria Bensaâd, Le Quotidien d’Oran, 12 septembre 2020

Réunie le 5 septembre dernier, au siège du CNAPEST, la confédération des Syndicats algériens (CSA), qui regroupe 15 membres a dressé un tableau noir de la situation sociale et professionnelle, aggravée par la pandémie du Covid19 et de l’exercice syndical, devenu «otage des restrictions des libertés syndicales». La Confédération met en garde, dans un communiqué rendu public, contre les conséquences de la dégradation du niveau de vie, en général, et aussi le poids des impôts imposés aux travailleurs et fonctionnaires.

Si la Confédération se dit compréhensive par rapport à la pandémie et ses conséquences, sur le plan social, elle considère, cependant, que rien ne justifie le maintien de certaines pratiques de mise devant le fait accompli, au moment où des voix s’élèvent pour le changement.

Dans son communiqué, la Confédération remet sur le tapis les dossiers restés en suspens et mis en veilleuse malgré les difficultés que rencontrent les Syndicats, dans l’exercice de leur droit syndical. Parmi ces dossiers, le retard accusé pour agréer la CSA et la non-exécution de décisions de justice prononcées en faveur de certains syndicalistes. Cette organisation attire, également, l’attention sur l’augmentation du taux de chômage, la diminution des postes d’emploi et la recrudescence de la criminalité.

Tout en dénonçant la «lenteur non justifiée» dans la délivrance de son agrément, la Confédération demande avec fermeté la satisfaction de ses revendications dont l’amélioration du pouvoir d’achat et l’abrogation de la nouvelle loi sur la retraite. La Confédération demande également la révision de l’IRG et l’instauration d’une justice fiscale. L’autre revendication de cette organisation est l’application de la prime de départ à la retraite pour les travailleurs de la Fonction publique à l’instar des autres travailleurs des autres secteurs d’activité, ainsi la révision de la loi 14/90, tout en prenant en considération les propositions de la Confédération sur ce point.

La réunion de la Confédération a été clôturée par un appel de mobilisation, lancé à tous les Syndicats pour prendre position pour satisfaire les revendications des travailleurs. Enfin, la Confédération a tenu à exprimer son soutien et sa solidarité avec les travailleurs du corps médical pour sa mobilisation et ses sacrifices durant cette pandémie du Covid19.