Détenus d’opinion : plusieurs libérations dans les rangs des « Hirakistes » à Tebessa selon le CNLD

Maghreb Emergent, 16 août 2020

Selon le Comité National pour La Libération des Détenus (CNLD), au moins 3 activistes du Hirak incarcérés depuis des semaines ont été libérés ce dimanche, dans la wilaya de Tebessa.

Il s’agit tout d’abord du détenu Aimed Meharbache, à Tebessa, remis en liberté provisoire aujourd’hui (dimanche 16 Août).

Pour rappel, le jeune activiste Aimed Meharbache a été présenté dimanche 3 Mai devant le procureur puis son dossier a été transmis au pénal pour les procédures de comparution immédiate, détaille le CNLD.

Toujours à Tebessa, Nabil Chorfi remis en liberté provisoire à l’instant (dimanche 16 Août). Le jeune homme a été condamné à 18 mois de prison ferme et une amende de 100 000 Da , après comparution immédiate au tribunal de Tebessa le 10 juin. Le procureur avait requis 3 ans de prison ferme. Il est poursuivi pour les chefs d’inculpation suivants :
“Minimiser et critiquer les décisions judiciaires” ; “publication Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national” ; “véhiculer des fausses informations incitation au public pouvant porter atteinte à la sécurité publique et ordre public”.

Le CNLD rapporte également que Aziz Bekakria remis en liberté provisoire. Selon la même source, l’activiste a été informé qu’il peut déposer une demande de liberté provisoire au procureur général près la cour de Tebessa. L’audience est programmée pour 13h 30 et la demande de liberté provisoire a été accordée.

Pour rappel, le verdict dans le procès en appel du détenu Aziz Bekakria a été rendu public le 11 mai : La cour confirme le verdict du tribunal en première instance qui est la condamnation à 18 mois de prison ferme.