Droits de l’homme : La présidente de SOS disparus est décédée hier

M. M., El Watan, 23 juillet 2020

La présidente de l’Association SOS disparus, Fatima Yous, tire sa révérence. Elle est décédée hier, à l’âge de 85 ans.

Elue à la tête de l’organisation depuis 1999, la dame, dont le petit-fils a été enlevé dans les années 1990, n’a pas cessé de lutter sur le terrain pour réclamer la vérité sur le sort des victimes des disparitions forcées en Algérie.

Avec d’autres membres des familles des disparus, Fatima Yous a organisé, plus de vingt ans durant, de nombreuses actions pour faire la lumière sur cette séquence de la tragédie nationale : marches, rassemblements, conférences et même… des actions auprès des Organisations de défense des droits de l’homme de l’ONU.

Elle s’est faite, en compagnie des mères et des parents des disparus, malmener à plusieurs reprises par les services de sécurité chargés d’empêcher, notamment au début des années 2000, les rassemblements organisés devant l’ex-Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNPPDH).

Durant les marches du mouvement populaire du 19 Février, Fatima Yous était aussi présente, avec d’autres membres de l’Association, pour attirer l’attention sur l’affaire des disparitions forcées des années 1990. Elle quitte ce monde sans pouvoir connaître l’issue de son combat.