L’ANP va se doter de 2 bases en 2e et 3e RM

Les sites devant les accueillir font face au projet marocain

A. Maktour, Le Soir d’Algérie, 02 juillet 2020

Que ce soit un banal cantonnement devant servir de gîte à leurs troupes, comme ils l’affirment, ou une base stratégique, à un jet de pierre de la frontière algérienne, devant être érigée avec le concours de l’armée israélienne, tel que le soutiennent plusieurs sources, les Forces armées royales marocaines (FAR) doivent, dans tous les cas de figure, compter avec la présence de l’ANP, juste en face.
Cette dernière est en train de s’atteler pour se doter, elle également, de nouvelles infrastructures lourdes dans la région en question. Les autorités militaires algériennes ne veulent pas trop se perdre en conjectures, à suivre l’évolution du projet de leurs voisins de l’Ouest.
Selon une source très bien informée, l’ANP avance à grands pas dans son intention de se doter, finalement, non pas d’une, mais de deux bases proches de la frontière séparant les deux voisins. Une réponse claire aux intentions des FAR qui, rappelons-le, ont procédé à l’expropriation de 23 hectares de terres devant accueillir ce que plusieurs sources ont confirmé constituer une base dotée de la dernière technologie avec l’appui technique de l’armée israélienne, dans la commune de Laouinate, relevant de la province de Jerada. Malgré leur démenti, il s’avère que c’est une infrastructure dont ne pourraient se passer les FAR quand on repasse en revue leurs objectifs étalés dans un document dévoilé en mai dernier sur les «tentations» du royaume notamment concernant l’Algérie. Les suites de ce projet émanent cette fois, donc, d’Algérie où, selon une source bien informée, le département du Génie militaire de l’ANP a fini par déterminer les sites où seront érigées les deux bases projetées en réponse à l’initiative marocaine. Ces dernières seront, ainsi, érigées en 2e et 3e Régions militaires, soit au nord-ouest et au sud-ouest du pays.
A. M.