Après Karim Tabbou, Amira Bouraoui libérée

Sonia Lyes, TSA 02 Juillet 2020

Amira Bouraoui a été remise en liberté provisoire ce jeudi 2 juillet par la Cour d’appel de Tipaza, annoncent des avocats, dont Me Mostefa Bouchachi, et le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Condamnée le 21 juin à une année de prison ferme, la militante politique devait être jugée en appel ce jeudi, mais la Cour a décidé de reporter le procès au 24 septembre 2020, tout en accédant à la demande de remise en liberté provisoire formulée par la défense.

Elle devrait quitter la prison de Koléa cet après-midi, au même titre que Karim Tabbou qui a bénéficié lui aussi dans la matinée d’une remise en liberté provisoire après près de dix mois de détention.