Reprise du Hirak dans plusieurs wilayas

Younes Saâdi, Maghreb Emergent, 19 juin 2020

Les activistes du Hirak ont réussi ce vendredi 19 juin, à organiser des marches et des sit-in dans plusieurs localités du pays. Il s’agit, d’après des sources locales, de Béjaia, Tizi Ouzou, Akbou, Constantine, Bouira, Reggane et d’autres localités.

A Béjaia, des centaines de personnes ont marché vers le siège de la wilaya pour dénoncer les arrestations des activistes du Hirak et exiger le départ du système. Au départ, les forces de l’ordre ont essayé d’empêcher la marche qu’elles se retirent sous la pression des manifestants. Toujours à Béjaia, des militants politiques ont organisé un rassemblement dans la ville d’Akbou pour rendre hommage aux victimes du printemps noir et demander également la libération de toutes les personnes arrêtées pour avoir exprimées pacifiquement leurs opinions.

A Tizi Ouzou, la marche à laquelle ont appelé les animateurs locaux du Hirak a eu lieu malgré les tentatives menées par la police pour l’empêcher. Ils étaient des centaines à prendre part à cette manifestation qui a sillonné la rue principale de la ville.

La capitale de l’Est du pays (Constantine), a connu elle aussi une tentative de reprise de Hirak. Un groupe de citoyens a marché dans les rues de la ville pour demander le départ du régime.

La ville de Bouira n’était pas en reste. Des dizaines de personnes ont organisé une marche pour marquer leur soutien à l’idée de reprendre le hirak.

Au Sud, plus exactement à Reggane dans la wilaya d’Adrar, des dizaines de personnes ont tenu un rassemblement dans lequel ils ont exprimé leur solidarité avec les habitants de Tinzaouatine. Une action similaire a été signalée dans la localité de Bordj Badji Mokhtar.