Multiplication des arrestations d’activistes: Amira Bouraoui arrêtée, Fodil Boumala devant le juge

Karim Aimeur, Le Soir d’Algérie, 18 juin 2020

Les arrestations et détentions d’activistes politiques se sont multipliées ces derniers temps et des organisations de la société civile dénoncent une chasse aux militants en temps de confinement sanitaire.
Karim Aimeur – Alger (Le Soir) – Nouvelles arrestations, nouvelles présentations devant la justice et nouvelles détentions d’activistes. Hier matin, Amira Bouraoui a été arrêtée devant son domicile à Alger avant d’être conduite à la brigade de la Gendarmerie nationale de Cheraga.
Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a fait savoir que le PC portable de l’activiste, connue pour son engagement au sein du mouvement Barakat et son opposition au 4e mandat de Bouteflika, a été confisqué lors de son arrestation.
Le CNLD a annoncé une autre arrestation dans la wilaya de Boumerdès. Il s’agit de l’ancien détenu Hamza Djaoudi, interpellé dans la nuit d’avant-hier et maintenu en garde à vue et qui sera présenté devant le procureur du tribunal de Boumerdès aujourd’hui, selon la même source.
Par ailleurs, l’activiste Fodil Boumala, arrêté et placé en garde à vue il y a quatre jours, a été présenté, hier, en comparution immédiate devant le juge d’instruction du tribunal de Dar-el-Beïda après sa présentation devant le procureur. Ce dernier a demandé le mandat de dépôt.
Dans la wilaya de Béjaïa, des avocats ont annoncé le report du procès des détenus Merzoug Touati, Yanis Adjlia et Amar Beri, au mercredi 1er juillet au tribunal de la ville. Les trois détenus ont refusé, selon les mêmes sources, d’être jugés à distance par visioconférence.
Arrêtés vendredi lors de la tentative de marche sur la ville des Hammadites, les trois poursuivis pour incitation à attroupement non armé et exposition de la vie d’autrui au danger en temps de couvre-feu sanitaire sont maintenus en détention en attendant la tenue de leur procès. Dans la wilaya de Annaba et toujours pour la journée d’hier, le CNLD a fait savoir que le procès en appel du journaliste Mustapha Bendjama est renvoyé au 1er juillet prochain. Le procureur a fait appel dans l’affaire où le journaliste est poursuivi pour les chefs d’inculpation « incitation à attroupement non armé», «opposition au déroulement de l’opération électorale» et «opposition à travers un rassemblement à des actions autorisées par l’autorité publique».
À Boufarik (Blida), l’activiste Noureddine Khimoud, poursuivi pour atteinte au moral des troupes de l’armée, atteinte à la sécurité de l’État et incitation à attroupement, a été placé, hier, sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction du tribunal de la ville.
À rappeler qu’avant-hier, l’ancien président de l’association RAJ, Hakim Addad, et l’activiste Zoheïr Keddam ont été placés sous contrôle judiciaire.
K. A.