Plusieurs actions de protestation enregistrées à travers le pays ce dimanche

Younes Saâdi, Maghreb Émergent, 14 juin 2020

La rue a bougé ce dimanche dans plusieurs wilayas du pays, pour réclamer l’amélioration du cadre de vie, mais aussi pour demander le départ du régime.

La plus importante de ces actions, a été enregistrée dans la ville de Ouargla, où des centaines de personnes, issues du quartier populaire Lemkhadma, ont organisé une marche vers le siège de la wilaya. Ils réclamaient, entre autres, l’aménagement de leur quartier et la création de postes d’emploi. La marche s’est déroulée dans le calme.

Toujours dans la wilaya de Ouargla, des habitants de quartier Émir Abdelkader à Touggourt ont fermé la route à l’aide des pneus pour protester contre la rareté de l’eau de robinet, en cette période de grande chaleur.

A M’sila plus précisément dans la commune Ain Arriche, la marche initiée par des citoyens pour demander la prise en charge de leurs revendications à caractères sociales a tourné en affrontements violents avec les forces de l’ordre. Ces dernières ont utilisé les bombes de lacrymogène pour disperser les manifestants.

A Tazmalt dans la wilaya de Bejaia, des activistes du Hirak ont tenu un rassemblement au chef-lieu de la commune pour célébrer le 19e anniversaire de la marche historique du 14 juin. Par la même occasion, les organisateurs de l’action ont réclamé la libération de tous les détenus d’opinion.

Des actions similaires ont été enregistrées dans la commune de Naceria dans la wilaya de Boumerdes et Lasname dans la wilaya de Bouira.

De leur côté, des chauffeurs de taxis ont organisé un sit-in dans la ville de Chlef pour demander le versement de l’aide publique de 10 000 dinars, à tous les chauffeurs de taxis sans distinction.