Recrudescence des cas de contamination au Covid-19: Que se passe-t-il à Blida, Sétif et Alger ?

Tahar Mansour, Le Quotidien d’Oran, 13 juin 2020

Depuis quelques jours, nous assistons à une recrudescence alarmante des cas de contamination par Covid-19, notamment dans les wilayas de Blida, Alger et Sétif où il a été enregistré, durant les 24h de mercredi à jeudi 17h, pas moins de 19 cas à Blida, 15 à Sétif et 11 à Alger, soit 45 cas pour ces 3 seules wilayas sur 105 au niveau national (près de 43%). Nous avons aussi appris que les pizzerias ont été fermées dans certaines communes, comme le rapportent des citoyens qui se sont étonnés de cette fermeture, quelques jours à peine après leur réouverture. Il faut dire, comme nous n’avons cessé de le rappeler, qu’un relâchement impressionnant a été constaté ces derniers jours, un peu partout, rares étant les gens qui portaient des masques, difficiles à trouver d’ailleurs et toujours assez chers, la promiscuité est de nouveau de mise et les plus petites précautions sanitaires remises au placard. Nous avons aussi remarqué que les pizzerias et autres locaux pour la bouffe ont été pris d’assaut, comme si nos concitoyens n’avaient rien mangé durant ces trois mois de confinement, des chaînes très longues et des gens serrés les uns aux autres ont été remarqués devant divers échoppes. C’est justement cette période d’après confinement qui est très dangereuse car, après avoir été privés de leur liberté de mouvements, durant près de trois mois, c’est comme si tout le monde voulait récupérer, en quelques heures, tout ce qui a été «sacrifié» pendant cette période. Mais il faudrait que nous prenions conscience que c’est la meilleure manière de revenir au point «moins» zéro car si les contaminations reprennent, ce sera autrement plus difficile de s’en débarrasser et les conséquences seraient encore plus fâcheuses que ce qu’elles ont été jusqu’à présent. Un appel pourrait être lancé par les plus hautes autorités, un appel clair, précis et même menaçant pour faire prendre conscience aux citoyens de la gravité du moment et de l’obligation qu’il y a de prendre toutes les précautions nécessaires pour arriver à éradiquer, une bonne fois pour toutes, cette pandémie et reprendre une vie normale sans risques.

Les couloirs de désinfections interdits

Après avoir été installés aux entrées de plusieurs établissements hospitaliers et institutions diverses, les couloirs de désinfection viennent d’être interdits à cause des risques que représentent les produits utilisés pour la désinfection. En effet, c’est le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Covid19, Dr Djamel Fourar, qui en a fait l’annonce, jeudi en fin d’après-midi, en marge du point de presse quotidien sur l’évolution de la pandémie, tenu à 17h. Dr Fourar a précisé que la décision d’interdiction des couloirs de désinfection a été prise suite à une correspondance du Comité national de lutte et de prévention des maladies nosocomiales adressée au Comité scientifique qui a pris la décision d’interdire l’utilisation de ces couloirs de désinfections sur la base, aussi, de documents de l’OMS.

La dangerosité des produits utilisés dans les couloirs porte sur des risques de complications pleuropulmonaires et cutanées sur les muqueuses qu’ils pourraient provoquer.

Il est rappelé aussi que les couloirs de désinfections ont été installés sans l’avis du Comité national. Enfin, une note dans ce sens a été adressée à tous les directeurs de la Santé et de la Population des wilayas du pays afin de retirer ces couloirs.