Washington veut renforcer son partenariat avec « l’Algérie nouvelle »

Fayçal Métaoui, RadioM, 3 mars 2020

Clarke Cooper, secrétaire d’Etat adjoint aux affaires politiques et militaires, est le premier haut responsable américain à visiter l’Algérie, depuis l’élection d’Abdelmadjid Tebboune, le 12 décembre 2019, président de la République. Venu en éclaireur, Clarke Cooper a eu des entretiens au ministère de la Défense nationale et au ministère des Affaires étrangères. « C’est un grand honneur non seulement de se retrouver en Algérie, mais dans la nouvelle Algérie comme nous en discutions. Il n’y a pas que moi dans mon poste ministériel, mais mes collègues et amis du gouvernement et du secteur industriel aspirent aussi à travailler et avoir un partenariat avec la nouvelle Algérie », a-t-il déclaré lors d’un point de presse commun avec Sabri Boukadoum, ministre des Affaires étrangères, au terme d’une visite de deux jours à Alger. « Et nous avons été en tant qu’Américains extrêmement reconnaissants de l’appel du Hirak pour un gouvernement plus ouvert, transparent et responsable. Nous avons vu aussi les promesses du président Tebboune et du nouveau gouvernement. Nous voyons une trajectoire très positive avec l’Algérie. Nous avons hâte d’avancer plus, on y va ensemble. Nous allons… », a ajoutéClarke Cooper. Sabri Boukadoum a continué la phrase du responsable américain : « nous allons marcher ensemble». Il a estimé que les Etats Unis étaient un partenaire important pour l’Algérie

    Joint press statement of U.S. Assistant Secretary of State for Political-Military Affairs R. Clarke Cooper and Algerian Foreign Affairs Minister Sabri Boukadoum. Minister Boukadoum: Up to you. I will translate for you.Assistant Secretary Cooper: سيدي الوزير، شكرا جزيلاMinister Boukadoum: Oh![laughter]Assistant Secretary Cooper: Tremendous honor to be not just in Algeria, but as we were discussing today the new Algeria. And it is why not only I am here in a ministerial capacity but why many colleagues not just in government but colleagues and friends in the industry are looking to work and partner with the new Algeria. And we have been as Americans extremely appreciative of the hirak’s call for a more open, transparent, and accountable government and seeing the promises of President Tebboune and the new government. We see a very positive forward trajectory with Algeria. So not just today but looking forward, we go, we go together. Nous allons….Minister Boukadoum: سنمشي معا تصريح صحفي مشترك لمساعد وزيرالخارجية الأمريكي للشؤون السياسية والعسكرية ر. كلارك كوبر ووزير الخارجية الجزائري صبري بوقادوم. الوزير بوقادوم: دورك الآن. سوف أترجم لك.مساعد وزيرالخارجية كوبر: سيدي الوزير، شكرا جزيلا.الوزير بوقادوم: أوه!مساعد وزيرالخارجية كوبر: إنه لشرف كبير أن أتواجد هنا ، ليس فقط في الجزائر وإنما، كما تحادثنا اليوم، في الجزائر الجديدة. لست أنا فقط في منصبي الوزاري ولكن يتطلع العديد من الزملاء والأصدقاء ليس فقط في الحكومة ولكن في القطاع الصناعي إلى العمل والشراكة مع الجزائر الجديدة. ونحن الأميركيون نثمن دعوة الحراك إلى حكومة أكثر إنفتاحًا وشفافية ومسؤولية. وقد رأينا وعود الرئيس تبون والحكومة الجديدة. نتطلع إلى مسار إيجابي للغاية مع الجزائر ليس فقط اليوم ولكن نتطلع للمضي قدما.الوزير بوقادوم: سنمشي معا.
    Gepostet von U.S. Embassy Algiers am Montag, 2. März 2020

Partenariat dans l’énergie

Le républicain Clarke Cooper a longtemps travaillé avec l’administration George W. Bush et a servi en Irak en tant qu’aide de camp du général Charles Davidson, puis comme conseiller à l’ambassade des Etats Unis à Baghdad. Il a également servi à l’Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, à Stuggart, en Allemagne. Début février 2020, John P.Derocher, ambassadeur des Etats Unis à Alger, a été reçu par Mohamed Arkab, ministre de l’Energie, pour discuter des « opportunités » de partenariat dans le secteur des hydrocarbures, de l’électricité et des énergies renouvelables. Mohamed Arkab a invité les firmes américaines à «investir davantage » dans le secteur de l’énergie en évoquant l’entrée en vigueur de la nouvelle sur les hydrocarbures « qui offrent des opportunités très prometteuses pour un partenariat mutuellement bénéfique» dans les domaines de l’exploration pétrolière et gazière, de la pétrochimie, de la formation et du transfert de technologie. L’Algérie devait participer à la conférence internationale sur l’énergie Ceraweek qui devait avoir lieu à Houston au Texas, du 9 au 13 mars 2020, mais qui a été reportée à cause de l’épidémie du Coronavirus.